TECHNIQUE CRAWL : 3 erreurs qui t’empechent de bien nager

Temps de lecture : 6mn

Aujourd’hui, nous allons bien nous amuser…

Puisque nous allons établir un top 3 des pires erreurs techniques en crawl !

Le super classement avec le podium des trois erreurs les plus véhiculées sur internet ou au bord des bassins en rapport avec la technique crawl et plus spécifiquement le mouvement des bras en crawl.


TOP 3 DES PIRES erreurs TECHNIQUES EN crawl (ÇA VA FAIRE MAL)

Tu es prêt ? C’est parti ! 


Juste avant cela, j’aimerais faire un point avec toi sur la technique en crawl :

La technique en crawl consiste à basculer d’une position costale à l’autre en utilisant son bras comme un levier afin de tirer puis pousser vers l’arrière. Les bras jouent le rôle de moteur principal et les jambes facilitent l’équilibre. D’où le rôle crucial du mouvement des bras dans la technique du crawl.

erreur technique crawl #3: Faire un « S » sous l’eau comme Mark Spitz.

Chercher avec ta main à effectuer un trajet sous-marin en forme de S est très tentant et particulièrement lorsque l’on observe les pros.

Certes, c’est ce que les images montrent, c’est ce que l’on observe, mais pourtant est-ce que le nageur cherche réellement à effectuer un trajet en forme de S ?

Ou est-ce simplement l’effet du roulis qui depuis notre position extérieure nous fait apparaître ce trajet comme une forme de S ?

Finalement, le S est-il simplement un effet d’optique ?

Cette habitude d’effectuer un S sur le trajet sous-marin date d’au moins 50 ans, de l’époque de Mark Spitz et de son entraîneur qui ont écrit un livre et publié plusieurs documents à ce propos en expliquant que le trajet en S sous l’eau était le plus efficace, qu’il permettait de changer différentes masses d’eau et donc d’obtenir plus de résistances sur lesquelles s’appuyer et se propulser plus efficacement.

technique crawl mark spitz
Technique Crawl Mark Spitz

Le témoignage des nageurs de haut niveau concernant cette erreur technique en crawl.

Pourtant en posant la question à différents nageurs de haut niveau (Lara Grangeon et Eva Bonnet), aucunes ne cherche à faire un S sous l’eau. Consciemment, aucun d’entre elles n’essayent d’appuyer en faisant des godilles et des zigzags pour attraper davantage d’eau.

Lara Grangeon et Eva Bonnet
Lara Grangeon et Eva Bonnet

2 inconvénients à faire un mouvement de S sous l’eau avec la main en crawl.

  • Le premier est relatif à l’orientation de tes appuis. En cherchant à faire un S, tu ne cherches plus à te propulser en permanence vers l’avant en appuyant vers l’arrière. En effet, le principe simple qui régit les lois physiques en crawl, c’est celui d’action-réaction. Pour avancer, il faut pousser vers l’arrière.
  • Le deuxième inconvénient, et qui est encore plus problématique à nos yeux, c’est celui de l’équilibre. En cherchant à faire des zigzags, tu vas pousser alternativement à gauche puis à droite et à chaque fois cela va entraîner des déséquilibres dans l’eau en réaction à ta poussée.

La difficulté que certains nageurs vont rencontrer s’ils ne nagent pas en ligne droite, c’est d’avoir les jambes qui vont zigzaguer de gauche à droite. On parle alors d’effet de lacet. Si tu dois retenir une chose de cette première bêtise, c’est que tu dois chercher à pousser et à avancer en ligne droite.

Enfin si tu veux en savoir davantage sur la technique des bras en crawl, nous t’avons préparé un article sur le mouvement des bras en crawl juste ici

technique bras crawl sous l'eau
Le trajet du bras sous l’eau représenté ainsi induit souvent le nageur en erreur

ERREUR TECHNIQUE CRAWL #2 : « Ta main est comme une plaquette, ou une rame. »

Maintenant la médaille d’argent de la pire connerie que l’on peut entendre au bord des bassins ou lire sur internet. Celle-ci, je te l’avoue, j’en ai été victime moi-même très longtemps et je l’ai entendue un nombre incalculable de fois.

Il faut garder ta main à plat ou en forme de rame comme la pale d’un kayak. Imagine, quelque chose qui doit être très ferme et très serré pour pousser un maximum d’eau.

Un coach sur Youtube
kayak

Pourtant, c’est une grosse bêtise et depuis que j’ai changé cela, j’ai gagné énormément en propulsion. L’ennui avec cette idée reçue, c’est qu’elle part d’un raisonnement logique.

Quand tu as les doigts bien serrés comme cela et la main bien ferme, cela te permet de ne pas laisser passer l’eau à travers tes doigts et d’appuyer plus fort alors que si tu avais les doigts légèrement écartés et ta main relâchée et bien l’eau passerait à travers.

Un coach anonyme

Cela, c’est la logique de ce qui est visible, de ce qu’on peut voir.

Pourtant, la physique a démontré qu’en ayant les doigts légèrement écartés, on est capable d’attraper une plus grande masse d’eau. Nous y revenons en détail dans cet article.


ERREUR TECHNIQUE CRAWL #1: L’entrée de la main dans l’eau par le pouce ou par la tranche.

Ladies and gentlemen, the winner is : l’entrée de la main dans l’eau par le pouce ou par la tranche.

Honnêtement, nous avons beaucoup délibéré sur : « quelle était la pire bêtise ou le pire conseil que l’on pourrait te donner ? »

Mais, celui-ci ressort par rapport aux autres car en plus d’être inefficace, de s’appuyer sur des faits logiques mais un peu visuels comme nous l’avons vu juste avant, il entraîne des blessures importantes au niveau de l’épaule.

Car si tu entres la main dans l’eau par la tranche, cela entraîne des contraintes de rotation supplémentaire au niveau de l’épaule qui est l’articulation la plus fragile du corps en natation mais également cela demande à ta main de devoir rebasculer à nouveau à plat pour pouvoir prendre ton appui.

Positionner Tes Mains En Crawl

C’est donc tout sauf une bonne idée!

La légende raconte même qu’il faut entrer la main par le pouce ou par la tranche pour éviter d’avoir des bulles sous la main au moment de ta prise d’appui. Certes, créer des bulles sous la main, c’est à éviter mais comme tu peux le voir dans la démonstration par Camille (en vidéo), elle entre bien ses mains par le bout des doigts et il n’y a pas de bulles.

Cela dit, si on veut être parfaitement objectif et aller au bout des choses, ce défaut technique est commun à beaucoup de nageurs et même aux meilleurs et il n’empêche pas de nager vite.

Nous avons observer le style de retour aérien et d’entrée de la main dans l’eau très atypique de Yannick Agnel.

entrée-main-dans-leau-Agnel
Entrée de la main dans l’eau de Yannick Agnel

Tu peux observer qu’avec sa main au moment de son retour aérien, celle-ci est placée extrêmement vers l’extérieur bien qu’il entre par la suite la main avec le bout des doigts et la main bien à plat.

Alors, je ne crois pas que ce soit une technique secrète mais probablement une habitude qu’il a construite depuis ses débuts et qui ne le gêne pas pour nager…


Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 3 vidéos gratuites.

Et rejoint la communauté des Nageurs 2.0 sur Facebook