TRISTAN PAWLAK – IRONUMAN : Analyse video en crawl

Aujourd’hui nous analysons la nage de Tristan Pawlak qui est triathlète et qui anime la chaîne youtube IronUman.

Si tu aimes le triathlon et que tu cherches des conseils je te recommande d’ailleurs de suivre sa chaîne !

Pour te donner un peu de contexte :

Il a un profil intéressant puisqu’il a un passé de sportif dans les arts martiaux… et il est parti de zéro ou presque en course à pieds, cyclisme et natation.

Cette année Tristan s’est fixé un objectif simple : progresser à l’entraînement dans les 3 disciplines sans pression de résultat ou de compétition.

Et comme il s’est focalisé sur sa technique, il a déjà fait d’énormes progrès depuis presque 2 ans qu’il a commencé à s’entraîner en natation.

On va voir ensemble ce qui peut-être encore améliorer pour continuer sa progression !



#1 Corriger les déséquilibres

Un excès de crispation :

  • La tête de Tristan Pawlak est trop rentrée ce qui entraine de la crispation au niveau cervicale et dorsale
  • Ses mains sont très serrées ce qui entraînent de la crispation supplémentaire dans les bras et jusque dans les épaules.


Les déséquilibres liés à la respiration de Tristan

  • Tristan Pawlak relève la tête avant l’inspiration (mouvement parasite)
  • Il marque un temps d’arrêt pour reprendre l’inspiration (temps hors de l’eau trop long)
  • On observe une déconnexion entre le bas du corps et le haut du corps
  • Enfin son bras avant est passif au moment de l’inspiration

=> l’éducatif expiration forcée va permettre de réduire le temps tête hors de l’eau et donc limité les déséquilibres liés à l’inspiration

=> l’éducatif du bras actif va permettre à Tristan d’IronUman de chercher de suite à bien placer son bras et amorcer la prise d’appuis pour améliorer sa propulsion


#2 Developper la propulsion

Au niveau du Bras gauche

  • Tristan croise l’axe du corps sous l’eau qui nuit à la prise d’appuis
  • On observe également un excès de roulis qui ne permet pas d’avoir une propulsion puissante


Pour le Bras droit

  • il entre son bras droit devant la tête, ce qui dirige le corps sur le coté

Conséquence en eau libre, tu croises un bras à chaque fois, si le repère des bouées se trouve d’un côté avec une longue ligne droite comme à Annecy tu risques de te déporter à chaque fois sans t’en rendre compte.

=> l’éducatif de l’arc de cercle va lui permettre d’ajuster l’entrée de sa main dans l’eau dans l’axe de l’épaule ET soulager l’épaule au moment du retour aérien.



comparaison avec Camille au niveau de la propulsion

  • la main de Tristan Pawlak est trop profonde
  • son bras et son coude sont trop bas

Cette position du bras pose un problème en terme de propulsion, c’est un peu comme “se hisser sur un  mur”, imagine monter sur le mur avec les bras tendus… c’est bien plus facile de fléchir les coudes !

=> éducatif de la traction à 2 bras en godilles pour développer la propulsion avec les mains moins en profondeur ET une recherche d’appuis plus importante.

tristan pawlak analyse crawl

#3 Affiner la coordination

  • battements qui s’écartent beaucoup et qui ne sont pas synchronisés avec les bras (particulièrement marqué au moment de l’inspiration)
  • Temps de glisse très marqué 

=> battements 2, 4, 6 temps pour imprimer plus de rythme dans sa fréquence de nage et limité le trou moteur au moment de la respiration

=> pull battements 2 temps pour coordonner le battements avec le mouvement de roulis et de bras


Conclusion

Si comme Tristan tu veux bénéficier de nos analyses vidéos, et des éducatifs techniques évoqués dans cet article. Nos coachs 2.0 sont prêts à échanger avec toi sur ton projet de vive voix afin de déterminer ensemble si tu as le bon profil pour devenir un nageur 2.0

Clique ici pour postuler et réserver un créneau