La respiration en crawl ! (Partie 1/3) 3 erreurs qui t’empêchent de progresser

Temps de lecture : 9mn

As-tu de la peine à respirer en crawl ?

Est-ce que tu t’essouffles au bout de quelques longueurs ?

Même en nageant tranquille…

Ou encore, est-ce qu’à chaque longueur tu n’arrêtes pas de penser à ta respiration en crawl ?

Si c’est le cas, continue de lire cet article, car je vais t’y partager mes conseils pour apprendre à bien respirer en crawl. Dans cet article, tu trouveras notamment :


Les 3 erreurs qui t’empêchent de maitriser la respiration en crawl

Comme je te l’expliquais plus haut, si tu as de la peine à respirer, si tu t’essouffles au bout de quelques longueurs, même en nageant tranquillement ou bien encore, si à chaque longueur tu n’arrêtes pas de penser à ta respiration.

C’est qu’il y a un problème quelque part ! Et tu es au bon endroit pour le résoudre.

On va essayer ensemble de mettre les choses à plat.

Peut-être qu’autour de toi, tu entends qu’il faut respirer en 2 temps, 3 temps ou même en 5 temps ?

Mais toi tu n’arrives pas à te décider…

C’est pourquoi j’ai décidé de faire 3 vidéos et 3 articles dans lesquels tu trouveras des informations sur :

Et si tu veux obtenir des résultats rapides, tu dois absolument consulter ces différents articles pour maitriser la respiration en crawl.


L’erreur #1 de la respiration en crawl :

Avant de découvrir les 3 erreurs de la respiration en crawl qui t’empêchent de progresser, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner en cliquant sur le bouton juste ici. Car plus on sera nombreux et plus ça m’aidera à progresser et à produire du contenu de meilleure qualité.

abonne-toi

Peut-être que jusqu’à présent, tu nageais le crawl un peu comme tu pouvais, que tu tournais les bras, que tu battais des jambes et que tu sortais la tête quand tu avais besoin de respirer ?

Mais si tu n’es pas capable de nager sans t’essouffler, c’est qu’il y a un problème dans ta technique de respiration en crawl… Et c’est pour cela que je vais te donner les 3 erreurs les plus communes que font les débutants (ou non) lorsqu’ils veulent respirer.

On commence avec une erreur dont je t’ai déjà parlé dans cet article.


Respirer en crawl comme en course à pied…

Il s’agit de la respiration en crawl avec le nez et avec la bouche. En course à pied, comme je te l’avais dit dans l’article « Apprendre à nager le crawl en 5 étapes », tu inspires par le nez et tu souffles par la bouche.

respirer comme en cap

Mais en natation, c’est exactement l’inverse, tu dois principalement souffler par le nez et inspirer exclusivement par la bouche.

Inspirer par le nez en natation est très risqué ! Car si tu inspires par le nez et que de l’eau entre dans ton nez à ce moment là, c’est encore pire que de boire la tasse… Tu te retrouves avec de l’eau dans les muqueuses et ça brûle ! C’est vraiment super désagréable.

Donc focalises-toi vraiment sur : j’inspire par la bouche et je souffle par le nez, pour mieux maitriser la respiration en crawl


L’erreur #2 de la respiration en crawl :

Ne pas respirer en crawl ou nager en apnée

La deuxième erreur la plus courante, est le fait de nager presque en apnée.

Dès que tu as la tête sous l’eau et que tu bascules dans ta phase de nage et de propulsion, tu vas ne plus du tout souffler, ni respirer. En fait, tu vas simplement bloquer ta respiration, un peu comme en apnée.

Tu vas enchaîner tes mouvements de bras et puis quand tu vas avoir besoin de respirer, parce que tu n’as plus d’air, tu vas ressortir la tête de l’eau.


Pourquoi tu dois expirer sous l’eau en crawl

Et le fait de nager comme cela, en apnée, c’est quelque chose qui va t’embêter énormément…

Puisque à chaque fois que tu vas sortir la tête de l’eau, tu vas devoir d’abord souffler et expirer l’air qui est dans tes poumons, pour ensuite, dans un deuxième temps seulement, pouvoir inspirer pour te réapprovisionner en oxygène.

C’est une perte de temps considérable !

Tu imagines, si à chaque respiration, tu dois souffler puis inspirer, tu vas passer ton temps avec la tête en dehors de l’eau.

Exercice respiration

C’est pour cela que tu dois réaliser cet exercice : tu tiens ta planche devant et ne n’utilise que tes jambes.

Puis, comme Camille, lorsque tu as la tête dans l’eau, tu vas bien prendre le temps de souffler par le nez ET par la bouche.

Puis, lorsque tu vas venir pivoter la tête en dehors de l’eau, tu n’auras plus qu’à inspirer !

Et comme Camille, tu pourras, en à peine une seconde, de nouveau remettre la tête dans l’eau, pour créer moins de resistances à l’avancement.


L’erreur #3 de la respiration en crawl :

Vider tes poumons handicape ta respiration en crawl

La troisième erreur par rapport à la respiration en crawl, c’est celle qui va vraiment provoquer l’essoufflement chez la grande majorité des débutants.

Car quand tu es débutant et que l’on t’explique qu’il faut bien souffler par le nez et non pas par la bouche, tu comprends qu’il faut bien souffler dans l’eau lorsque tu es en train de nager.

Malheureusement, tu te mets à souffler, souffler, souffler, jusqu’à ce que tu n’as plus d’air dans les poumons.

Et à ce moment, quand tu n’as plus d’air dans les poumons, tu sors la tête pour ré-inspirer et tu recommences.

Le problème, c’est que si tu n’as plus d’air dans les poumons, tu vas prendre plus de temps à inspirer et tu vas te retrouver en dette d’oxygène…

respiration volume courant

Tu ne vas pas être dans la capacité de ré-inspirer suffisamment d’oxygène à chaque respiration, pour pouvoir continuer de nager dans la durée.


Comment bien expirer pour maitriser la respiration en crawl

Cette fois-ci, c’est un peu comme en course à pied, quand tu souffles, tu ne vas pas vider tout tes poumons avant de ré-inspirer. Tu vas souffler normalement et inspirer assez régulièrement.

C’est très important de ne pas vider tes poumons à chaque fois !

Et une bonne façon pour pouvoir le faire efficacement en natation, c’est de ne pas souffler trop d’air, voir même pas du tout au début, puis de souffler vraiment à la fin, juste avant de sortir la tête.


Un éducatif efficace pour améliorer la respiration en crawl

Ce que je te propose maintenant, c’est d’effectuer le même exercice que tout à l’heure : comme Camille, tu vas venir tenir la planche avec une main et garder l’autre main le long de la cuisse.

Pour avancer, tu effectues des battements tranquilles et tu te focalises exclusivement sur ta respiration pour ne plus faire ces trois erreurs.

Respiration natation expiration

Donc, lorsque tu as la tête dans l’eau, tu penses à garder un peu d’air et à souffler seulement un peu par le nez et un peu par la bouche avant de respirer sur le côté, uniquement par la bouche.

C’est important donc de ne pas vider tes poumons, de souffler normalement, afin de pouvoir vider juste ce qu’il faut de tes poumons et faire venir justement l’air frais et l’oxygène dont tu as besoin.

Je te conseille d’effectuer cet exercice régulièrement, car il va te permettre d’acquérir des automatismes et de respirer plus efficacement.

Tu peux le faire à chaque séance au début ou à la fin, afin de vraiment progresser au niveau de ta respiration et ainsi de pouvoir nager le crawl sans t’essouffler.


Ce qu’il faut retenir pour maîtriser la respiration en crawl :

On va maintenant récapituler ensemble les 3 erreurs que tu ne dois plus commettre lorsque tu veux respirer en crawl :

Faire comme en course à pied : inspirer par le nez et souffler par la bouche, tu ne feras plus !
Oublier d’expirer sous l’eau et nager en apnée, tu arrêteras !
Vider complètement tes poumons, tu stopperas !

Et un bon nageur, tu deviendras

À condition de savoir comment placer ta tête pour respirer.

Et ça, c’est dans le prochain article juste ici.

Si tu aimes notre contenu et que tu souhaites découvrir gratuitement 3 séances issues de la méthode Crawl 2.0™ tu peux le faire en cliquant ici.

1 réflexion au sujet de “La respiration en crawl ! (Partie 1/3) 3 erreurs qui t’empêchent de progresser”

Les commentaires sont fermés.