Comment respirer en crawl ?

Faut-il vider ses poumons ? Faut-il souffler tout d’un coup ou faut-il souffler de manière continue un léger filet d’air ? 

« Souffle bien tout ton air ! Pense à bien vider tes poumons !».

N’as-tu jamais entendu ce genre de conseil ? Personnellement, c’est ce que j’ai entendu quand j’étais plus jeune et que j’apprenais à nager le crawl. C’est aussi ce conseil que j’entends encore aujourd’hui donner par certains maîtres-nageurs.

  • Doit-on vraiment vider ses poumons ?
  • Faut-il les vider d’un coup ?
  • Ou faut il souffler progressivement un léger filet d’air ?

Les fondamentaux de la respiration en crawl.

Commençons donc par les fondamentaux. En crawl, comme dans les autres nages, lorsque tu sors la tête pour inspirer de l’air, tu te freines, tu perds de la vitesse parce que tu te crées davantage de résistance. L’objectif est donc de passer le moins de temps possible avec la tête en dehors de l’eau.

En crawl, la tête ne sort que pour inspirer

respiration crawl educatif

 Comment procéder ? Premièrement, il faut aller à l’essentiel c’est à dire sortir la tête uniquement pour inspirer. Pour éviter d’avoir à expirer ET inspirer lorsque tu sors la tête de l’eau, tu vas devoir impérativement souffler lorsque tu as la tête dans l’eau. 

Deuxièmement, pour inspirer le plus vite possible, c’est uniquement de la Physique. C’est ce que l’on appelle : « la dépression ». Il faut que la pression dans tes poumons soit inférieure à celle de l’air extérieur. Ainsi au moment où tu vas ouvrir la bouche, l’air va très vite s’y engouffrer. 

vider le metro

Prenons l’exemple du métro. 

La respiration en natation est l’exact opposée de la respiration sur terre

Si l’on veut remplir le métro le plus rapidement possible, l’idéal est qu’il soit vide avant de le remplir et qu’il y ait suffisamment de place pour y faire rentrer rapidement les voyageurs à l’intérieur. Si le métro est déjà bondé, ce sera très compliqué d’y faire entrer davantage de monde. 

Cette différence est cruciale entre la respiration aquatique et la respiration terrienne. Lorsque tu es sur terre, toi comme moi, lorsque nous devons respirer, nous expirons de façon passive. L’air va se vider presque tout seul de tes poumons et tu vas inspirer mécaniquement donc de façon active pour remplir tes poumons. Dans l’eau, c’est exactement l’inverse. Tu vas devoir expirer de façon active pour vider tes poumons. Puis, tu vas devoir inspirer de manière passive donc simplement en tournant la tête et en ouvrant la bouche pour que l’air s’y engouffre. 

Et justement, les différences pour passer du milieu terrien au milieu aquatique, nous les avons référencées dans un challenge de sept jours que tu peux rejoindre en cliquant juste ici. Nous t’apprendrons notamment comment apprendre facilement à nager le crawl et le dos crawlé.


Faut-il vider ses poumons pour bien respirer en crawl ?

assis sous l'eau vider les poumons

Pour dire vrai, on ne peut pas vraiment vider ses poumons puisqu’il doit toujours y rester un volume résiduel. Nous allons utiliser ce terme « vider ses poumons » pour simplifier la démonstration.

Pourquoi alors te demande-t-on de vider tes poumons ? 

Eh bien, tout simplement pour éviter que tu sois en apnée sous l’eau. Nous l’avons dit précédemment, il faut impérativement expirer lors de la phase où ta tête est en dessous de la surface de l’eau pour pouvoir inspirer le plus vite possible lorsque que la tête est hors de l’eau. Tu vas dans un premier temps exagérer l’expiration sous l’eau jusqu’à ce que tu trouves ton rythme naturel.

Vider ses poumons en crawl entraîne l’asphyxie

Le problème, lorsque tu vides tes poumons, c’est un peu comme lors de la course à pieds.

respiration volume courant

As-tu déjà essayé de courir en soufflant tout ton air puis en inspirant d’un coup, puis continuer à courir ainsi ? Même si tu es un très bon coureur, je suis convaincu qu’en utilisant cette technique de respiration, tu ne peux pas courir aussi longtemps que tu le fais habituellement. Lorsque tes poumons sont vides, il y a beaucoup moins d’échanges gazeux à l’intérieur de tes poumons qui se font, il y a également moins d’oxygène. C’est ce qui va te conduire à un essoufflement beaucoup plus précoce et finalement, tu vas arrêter ton activité physique car tu seras à bout de souffle et complètement asphyxié. Cet essoufflement se produira beaucoup plus tôt lors de ta course que si tu avais respiré avec davantage d’air dans tes poumons.

 Tu l’as compris, il faut donc expirer en dessous de la surface de l’eau mais il ne faut pas vider ses poumons. Il faut respirer le plus « normalement » possible pour nager longtemps sans s’essouffler. Même si cela reste de la respiration aquatique et qu’elle n’a rien de normale par rapport à tes habitudes de terrien.

Souffler fort d’un seul coup ou souffler en continu ?

respiration crawl

Mais que faut-il faire ? Faut-il expirer tout son air d’un coup, peut-être juste avant d’inspirer ou faut-il souffler un filet d’air en continu pendant que tu nages ? Figure toi que les deux sont possibles. Parmi les nageurs, certains préfèrent souffler en continu et d’autres souffler tout d’un coup, juste avant de sortir la tête. En réalité, il n’y a pas une méthode qui est plus efficace que l’autre. Il y a simplement une méthode qui va mieux te convenir à toi plutôt que l’autre. Le seul et unique moyen de le savoir sera de tester les deux méthodes. 


Exercice de respiration en crawl

Tu vas, par exemple, nager une longueur en soufflant en continu puis la longueur suivante, nager en soufflant tout d’un coup, juste avant de sortir la tête. Tu peux répéter plusieurs fois cet exercice jusqu’à ce que tu ressentes la méthode qui te convient le mieux. Mais surtout, si tu ne dois retenir qu’une seule chose, c’est qu’il ne faut pas vider tes poumons.

Si, aujourd’hui, tu ne parviens pas à enchaîner des longueurs en crawl, que tu es crispé quand tu nages ou bien qu’après seulement deux ou trois longueurs, tu es déjà essoufflé malgré tes entraînements réguliers ; ce n’est pas un manque de souffle, ce n’est pas à cause de ton âge ni un problème de condition physique.

apprendre le crawl facilement

Je t‘invite à rejoindre le challenge de 7 jours où Camille et moi, te partageons les meilleurs conseils pour apprendre à nager le crawl facilement et surtout comment vaincre la frustration de stagner.