Comment bien respirer en crawl ?

Temps de lecture: 8 mn

Je sais que tu peux te sentir essoufflé(e) après seulement quelques longueurs…

Ou bien tu es contraint de faire une pause à chaque longueur au mur pour pouvoir récupérer et reprendre ton souffle ?

C’est peut-être un problème de respiration qui t’empêche d’enchaîner les longueurs.

 Tu es prêt ? C’est parti !



Quelle fréquence adopter pour bien respirer en crawl ? 2 ou 3 temps?

La respiration en deux temps ou trois temps, c’est-à-dire respirer et tourner la tête tous les deux coups de bras ou tous les trois coups de bras ou peut-être même tous les quatre coups de bras, c’est typiquement un point sur lequel les nageurs débutants se focalisent alors que ce n’est pas le plus important. L’important est de bien s’oxygéner. En fonction de la fréquence de tes bras et donc de la vitesse à laquelle tu vas tourner les bras, tu pourras respirer plus souvent en trois temps qu’en deux temps.

Il est vrai que cela dépend du nageur. Par exemple, Camille préfère respirer toujours en trois temps que ce soit sur de courtes distances ou sur de plus longues distances car elle est plus confortable en respirant d’un côté puis de l’autre. Personnellement, je préfère respirer la majorité du temps en deux temps parce que j’ai une fréquence de bras qui est peut-être plus lente et surtout je suis plus à l’aise d’un côté que de l’autre.

frequence natation

Attention cependant avec la respiration en deux temps, que ce soit à l’entraînement ou que ce soit pendant la course, mieux vaut éviter de respirer toujours du même côté pour ne pas accentuer les déséquilibres. Car je te rassure, comme la majorité des nageurs, tu as probablement un côté favori.

Thomas, ton coach 2.0

bien respirer en crawl en compétition

Tu es certainement beaucoup plus à l’aise pour respirer d’un côté que de l’autre. En condition de course, un test intéressant à faire serait par exemple de respirer 30% sur ton côté faible et 70% sur ton côté fort pour limiter la fatigue sur ton côté fort et en même temps favoriser ce côté fort sur un ratio qui est assez équilibré.

Avec la fatigue, ta technique a tendance à se dégrader et en alternant la respiration d’un côté puis de l’autre, tu retarderas l’arrivée de la fatigue et ainsi tu seras plus à l’aise mais également plus performant.

As-tu un mauvais timing au moment de tourner la tête pour respirer ?

Concernant le timing de respiration, l’erreur la plus courante est de sortir la tête trop tôt, d’amorcer la rotation trop tôt par rapport à ton mouvement de bras et du coup tu vas à la fois manquer de propulsion et entraîner des déséquilibres.

Pour une grande majorité de nageurs, le meilleur moment pour amorcer la rotation de la tête, c’est le moment où ta main passe au niveau de ton épaule. L’autre point très important par rapport au timing de la respiration, c’est de respirer dans un laps de temps le plus court possible. Le temps pendant lequel ta tête va sortir de l’eau pour inspirer doit être le plus court possible pour minimiser les résistances qui sont créées par ce mouvement de rotation, ce changement de position qui va rencontrer beaucoup de masse d’eau.

comment bien respirer

une astuce simple pour diminuer ton sentiment d’asphyxie en crawl

Astuce respiration: Souffler fort juste avant de sortir la tête.

Maintenant, place à une astuce pour te permettre de nager le crawl sans t’essouffler. Nous avons remarqué avec Camille et en échangeant avec plusieurs experts dans le domaine de la natation, qu’il y a deux méthodes pour respirer. Classiquement, il y a les nageurs qui soufflent tout doucement en permanence sous l’eau et qui tournent la tête à la fin pour prendre une grande inspiration. D’autres nageurs soufflent très peu dans l’eau et attendent le dernier moment pour souffler un grand coup avant de sortir la tête de l’eau pour inspirer.

respiration natation

Le Principe physique qui régit la respiration en crawl

Quelle que soit ta méthode, que ce soit celle de souffler lentement et longtemps ou celle de souffler un grand coup juste à la fin, le principe physique régissant ce mode d’expiration puis d’inspiration est exactement le même. Il s’agit d’expulser suffisamment d’air de tes poumons pour faire baisser la pression intrapulmonaire et ainsi permettre à l’air au moment où tu ouvres la bouche de s’engouffrer très rapidement du fait de la différence de pression.

respirer-inhalation

Notre conseil est de tester ces deux méthodes et de choisir celle qui te convient le mieux. Le coach pourra te dire, fais comme ceci ou fait comme cela, il n’y a pas de raison précise pour le faire plutôt de cette façon ou de l’autre. C’est seulement à ta convenance et le seul moyen de le vérifier, c’est de tester les deux méthodes par toi-même.

En fait ces deux méthodes de respiration ont en commun qu’il s’agit dans les deux cas d’une expiration active et d’une inspiration passive, exactement l’inverse de la respiration terrestre, ce qui nécessite d’avoir à la fois un diaphragme bien musclé pour te permettre d’expirer suffisamment mais également un diaphragme bien relâché.


Comment utiliser La vitesse pour réduire les déséquilibre liés à la respiration ?

Astuce pour bien respirer : inspirer dans le creux de la vague

Notre dernière astuce est d’inspirer dans le fameux trou d’air, ce que l’on appelle « respirer dans la vague ». Cette astuce, tu peux l’appliquer immédiatement si tu es déjà un nageur confirmé et si tu nages assez rapidement.

Si tu es débutant, il y a une chose essentielle à comprendre concernant cette astuce. C’est qu’avec la vitesse, une vague va se créer au niveau de ta bouche.

  • En fait, ton front va créer des résistances qui vont entraîner une vague et un creux va se former au niveau de ton menton ou du bas de ton oreille.
  • Ainsi, lorsque tu vas pivoter la tête pour respirer, ce petit creux va te laisser suffisamment d’espace pour y placer ta bouche et inspirer et ta tête pivotera beaucoup moins que si ce trou d’air était absent.
  • Ta respiration est alors plus aisée car tu as moins besoin de tourner la tête.
  • Puisque la rotation de ta tête est moins grande, tu vas également créer moins de résistances.
respiration-mon-coach-de-natation

Qu’est-ce que cela implique aujourd’hui si tu es débutant ? Tout simplement que si tu cherches seulement à travailler ta respiration pour avoir l’angle de rotation le plus intéressant possible, tu vas vite être freiné(e) par le fait que tu ne nages pas très vite. Si ta vitesse n’est pas suffisamment importante, tu ne vas pas créer de vague et par conséquent il n’y aura pas de trou d’air.

LA respiration en crawl est-elle une priorité pour toi ?

Tu auras beau travailler et essayer d’améliorer au maximum cette respiration, tu seras bloqué(e) par d’autres facteurs que tu ne maîtrises pas tel que l’alignement et la propulsion qui te permettent d’améliorer ta vitesse et enfin atteindre ce palier qui te permet de créer ce trou d’air. C’est une des raisons pour laquelle nous répétons souvent que lorsque l’on débute en crawl, la respiration n’est pas le premier point à aborder, mais d’abord les autres fondamentaux de la natation. C’est ce que nous partageons dans notre méthode crawl 2.0.


nager vite en crawl regard vers le fond

Si nager et glisser sur l’eau sans effort, comme le fait Camille, te donne envie, je te rassure cela est possible. Camille n’est pas née sirène, elle a appris comme de nombreux nageurs mais avec les méthodes traditionnelles, cela paraît parfois terriblement long, voire impossible. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et nous aimerions te prouver le contraire.


Nous te partageons un extrait de notre méthode Crawl 2.0 avec lequel nous espérons te faire découvrir tes premières sensations de glisse en te permettant d’adopter une position hydrodynamique.

Quel que soit ton âge et quelle que soit ta condition physique, tu seras capable de glisser dans l’eau sans effort.

Tes coachs 2.0