STOP aux douleurs en natation !

Temps de lecture : 9mn

⛔️STOOOP ! Arrête tout de suite de nager, si tu as des douleurs en natation !

Et s’il te plaît, ne fais pas comme moi, qui a enchaîné les longueurs pendant un certain temps, avec des grosses lacunes techniques, qui m’ont :

  • d’une part empêché de progresser,
  • et surtout qui m’ont contraint à faire des arrêts réguliers parce que je me blessais sans cesse ! 🆘

Car quand j’ai commencé, après quelques mois de natation, je me suis retrouvé à enchaîner les tendinites et les douleurs aux épaules.

Par la suite, je me suis aussi blessé au genou…

La raison à toutes ces blessures ? c’est que je n’ai pas écouté mon corps…

Alors, pour t’éviter ce genre de déboires, j’ai rassemblé l’ensemble des mouvements sur lesquels tu dois vraiment faire attention et ce que tu ne dois pas faire pour éviter de te blesser en natation.

Et pour ça, le plus important c’est d’avoir une bonne exécution technique :

  • Ça te permet d’une part de protéger ton corps contre les différents déséquilibres que tu pourrais créer et les différentes blessures que tu pourrais avoir,
  • Et d’autre part, ça te permet surtout de progresser et d’aller de plus en plus vite.

Et si tu veux progresser techniquement, pour avoir le bon geste en crawl, tu peux d’ores et déjà télécharger la méthode crawl 2.0 gratuitement.

Les blessures en natation partie 1 : STOP aux douleurs, la vidéo est juste en dessous !

On va voir ensemble les différentes blessures en natation et les mouvements qui entraînent les blessures. Mais avant, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite vraiment à t’abonner à la chaîne Youtube Mon Coach de Natation, pour rejoindre les milliers de nageurs malins, c’est gratuit, il suffit de cliquer sur le bouton juste en dessous.

abonne toi à youtube

#1 Douleurs en natation : On commence par les genoux

On commence par les douleurs du bas du corps, puis on va remonter au fur et à mesure. On va donc commencer avec les douleurs aux genoux, car c’est un sujet que je connais bien. Je me suis blessé au genou et je me suis fait opérer des ligaments croisés, tu sais la même blessure que Ronaldo, le footballeur brésilien.

Et aujourd’hui, une des raisons principale pour laquelle je veux te parler de ces douleurs, c’est parce que la nage où tu vas solliciter énormément tes genoux, c’est la brasse.

Pendant les mouvements de brasse, l’articulation du genou va être très comprimée et beaucoup sollicitée, et donc c’est une nage que moi aujourd’hui, j’ai un peu mis de côté, notamment les ciseaux de brasse.


Le tibia pivote dans l’articulation

Dans la vidéo, je te montre qu’au moment où tu effectues un ciseau de brasse, tu viens serrer les jambes (la partie du genou jusqu’au pied) très fort et à c’est à ce moment-là, que l’os du tibia vient pivoter dans l’articulation, il va bouger de manière latérale, de l’extérieur vers l’intérieur.

ciseaux de brassse

Et ça, malheureusement, c’est un mouvement pour lequel ton genou n’est pas vraiment préparé, ce n’est pas un mouvement naturel.

Ce sont plutôt les grenouilles qui ont l’habitude de le faire ! Nous, nos genoux sont fait pour bouger dans l’axe, pour bouger ce tibia d’avant en arrière. Et donc, tu vas solliciter énormément ton articulation du genou lorsque tu vas effectuer un ciseau de brasse.

Donc mon conseil aujourd’hui, si tu as des douleurs quand tu fais des ciseaux de brasse, ou bien si tu sens une gêne au niveau de tes genoux, commence peut-être par diminuer la quantité de brasse que tu peux faire dans une séance.

Et évite de faire 2000m en brasse, même si tu n’as pas de problème ou de douleurs de genoux, parce que ce n’est vraiment pas une bonne chose.


Deux alternatives possibles pour limiter les blessures en natation !

Pour limiter les blessures, le plus important reste d’écouter ton corps et de voir en fonction de tes sensation ! Et si jamais c’est encore douloureux, même si tu as diminué la distance et bien je te conseille d’arrêter complètement les ciseaux brasse.

Mais ça ne veut pas dire arrêter la brasse !

Un bon moyen de remplacer les ciseaux de brasse, si tu veux continuer de nager avec les mêmes mouvements de bras, c’est de combiner ces mouvements de bras avec des battements de jambes ou des ondulations ! Ce sont des éducatifs qui sont très utilisés en natation.


#2 Douleurs en natation : Les cervicales sont fragiles

On remonte d’un coup sur le corps et on passe maintenant aux cervicales, car on aborde les douleurs d’épaules dans cet article.

Nous allons donc voir deux situations dans lesquelles tes cervicales sont très sollicitées, voir même trop sollicitées.

Et tu verras que si tu as une fragilité ou bien si tu as l’habitude de nager d’une certaine façon, c’est peut-être un point à corriger dès aujourd’hui !


Tant pis pour le brushing !

Et la première de ces deux situations, bien entendu, c’est la brasse mamie. J’en ai déjà un petit peu parlé, et je tiens à préciser que je n’ai rien contre les mamies ! C’est super si elles vont à la piscine et elles ont bien raison ! Mais j’appelle ça la brasse mamie, parce que c’est bien souvent les mamies qui l’utilisent.

brasse mamie

Donc la brasse mamie, c’est la brasse où tu ne veux pas mouiller tes cheveux et défaire ton brushing, et donc tu as tout le temps la tête en dehors de l’eau, on pourrait aussi appeler ça la brasse commando.

Et cette brasse n’est vraiment pas adaptée à la pratique de la natation santé, dans le sens où tu es tout le temps avec la tête redressée, tu as le bassin qui est enfoncé et tu es tout le temps en fait en train de solliciter tes cervicales.

Dans cette situation, ta tête, ton tronc et ton bassin ne sont pas alignés, du coup ça exerce une importante tension au niveau des cervicales, particulièrement si tu enchaînes 1000 ou 1500m. Et en plus de ça, ça enfonce ton bassin dans l’eau, donc en plus d’être négatif pour ta santé, ça te fait faire du surplace, ce n’est carrément pas efficace.

C’est pourquoi je pense qu’il vaut mieux aller promener son chien pendant 1h, plutôt que de faire de la brasse de cette façon, ce sera plus intéressant pour ta santé !


Bien Respirer est la clé pour te préserver des douleurs en natation

La seconde nage dans laquelle tes cervicales peuvent être trop sollicitées : c’est en crawl !

Et c’est important d’en avoir conscience. Car si tu n’es pas capable de respirer correctement en crawl, alors au moment de la respiration tu vas trop solliciter tes cervicales.

Bien entendu, si tu relèves la tête devant pour respirer, de la même manière qu’en brasse, tu reproduis quasiment le même mouvement. Ton corps n’est donc plus aligné (ta tête, ton tronc et ton bassin) et forcément tu viens solliciter tes cervicales, mais ce n’est pas la seule situation contraignante lorsque tu respires en crawl…

Je t’ai préparé une vidéo si tu n'as pas déjà acquis le bon réflexe de respirer sur le côté, c'est la vidéo partie 2 sur la respiration en crawl où je te donne justement le repère à avoir pour avoir une respiration efficace sur le côté

Ce repère est crucial car si tu ne le respectes pas, alors tu vas pivoter de manière trop importante ta tête sur le côté pour prendre de l’air et tu vas donc solliciter énormément tes cervicales.

À long terme, particulièrement si tu respires toujours du même du côté, tu vas créer des déséquilibres. Et vont entrainer des douleurs cervicales lorsque tu nageras le crawl.


Les épaules seront dans le prochain article des douleurs en natation

tendinites épaules

Dans le prochain article, je te parlerais des tendinites aux épaules et encore une fois, je t’en parlerai à travers ma situation personnelle, puisque je l’ai également vécu. Comme j’ai enchaîné pas mal de tendinites et de douleurs d’épaules, je vais pouvoir te donner les comportements qui sont délétères et que tu ne dois surtout pas adopter. Je te dirais également comment faire pour protéger tes épaules et éviter de subir une tendinite.

Et toi, est-ce que tu as déjà eu des douleurs, que ce soit aux cervicales ou aux genoux lorsque tu nages ?

Laisser un commentaire

11 + seize =