5 méthodes pour continuer ton ENTRAINEMENT

Continuer ton entrainement alors que toutes les piscines sont fermées ???

Si c’est TA question du moment … Cet article va te plaire !

Voilà le topo : tu es super motivé(e), tu meurs d’envie d’aller nager, tu arrives à la piscine … et là, c’est le drame. La porte est fermée et il t’est donc impossible d’aller nager.

Tu ne sais pas pour quelle raison ; peut-être une vidange, peut-être qu’ils ont fait un trou dans le bassin, qu’il y a une fuite ou alors une ÉPIDÉMIE. Tu n’en sais rien mais impossible de t’entraîner pour les trois prochaines semaines….

Aujourd’hui, nous te proposons cinq solutions alternatives pour te permettre de continuer à progresser et de t’entraîner même si la piscine est fermée.

Tu es prêt ? c’est parti !


le gainage la méthode #1 pour continuer ton entrainement!

D’abord le gainage, on t’en parle très régulièrement sur la chaîne « Mon Coach de Natation ». C’est un excellent complément à la pratique de la natation pour plusieurs raisons.

Meilleur alignement

Le gainage te permet un meilleur alignement car tu es plus à l’horizontale et tu dépenses moins d’énergie car ton corps oppose moins de résistance et donc à chaque coup de bras, tu te fatigues moins.

moins de resistance

Tu fais moins de mouvements parasites involontaires qui peuvent te faire dépenser de l’énergie inutilement et ainsi tu seras capable de nager plus longtemps pour le même effort.

moins de perte d’énergie

En travaillant ta sangle abdominale, en renforçant tes muscles intervertébraux qui participent activement à ta posture, tu vas soulager ton dos. Mais attention ; il te faut effectuer les mouvements de gainage avec des postures correctes.


Comment éviter de se blesser, POUR CONTINUER TON ENTRAINEMENT!?

Très souvent, nous sommes tentés de réaliser les mouvements les plus difficiles pour renforcer nos muscles.

Mais avec la fatigue, le risque est de réaliser des postures qui soient assez approximatives et alors plutôt que de renforcer nos muscles, de soulager notre dos et d’améliorer notre santé, on risque de la dégrader.

Alors, il vaut toujours mieux privilégier la réalisation d’exercices plus faciles mais bien effectués pour réellement progresser sans risque de se blesser.

continuer ton entrainement

La souplesse: essentielle pour la pratique de la natation.

Si tu es souple des chevilles, du bassin et des épaules, tu vas nager plus efficacement et tes mouvements vont gagner en amplitude.

Ta propulsion sera beaucoup plus efficace. Mieux encore, la souplesse a de nombreuses vertus. Avec l’âge, nos articulations se raidissent, nous perdons en mobilité et travailler sa souplesse permet de retarder grandement le vieillissement. 

Pratiquer des séances de souplesse régulièrement est une vraie méthode anti-vieillissement, une vraie cure de jouvence.

De plus, une séance d’étirements permet de:

  • Stimuler la circulation sanguine,
  • La stimulation lymphatique et entraine également une meilleure oxygénation du sang par les respirations ventrales qui sont lentes et profondes et qui sollicitent énormément le diaphragme.
  • Enfin une séance d’étirements a un effet apaisant et relaxant.
  • Particulièrement, si tu la pratiques avant ou proche de l’heure du coucher, tu ressens un effet de détente important et cela te met dans de bonnes conditions pour une bonne nuit de sommeil récupérateur.

Attention cependant à bien t’échauffer avant une séance d’étirements car ton muscle est comme une éponge. S’il est sec et que tu tires dessus, il va se déchirer. Il faut donc apporter du sang pour le lubrifier et permettre un étirement sans jamais l’endommager.

La musculation générale est un excellent complément à la pratique de la natation. Elle permet de renforcer les grands muscles qui sont principalement sollicités lorsque tu pratiques la natation. Cela va te permettre à la fois d’être plus performant(e) et en même temps de sculpter ton corps et le rendre plus harmonieux. La musculation générale n’est absolument pas réservée aux seuls bons nageurs. Tu peux la commencer même si tu es débutant(e).

Quand il s’agit de musculation générale ou de préparation physique générale, je te recommande d’utiliser des mouvements qui sont polyarticulaires c’est à dire des exercices qui vont solliciter les grandes chaînes musculaires, qui vont activer plusieurs muscles en même temps.


Il y a deux avantages à réaliser des exercices polyarticulaires sur les grands groupes musculaires.

  • Premièrement, ils te permettent de développer ta musculature, de gagner en puissance dans l’eau et de gagner plusieurs secondes.
  • Deuxièmement, ils te font gagner également du temps puisque travailler les muscles un par un – en isolation – est très chronophage. Et cela n’est pas nécessaire pour développer un corps harmonieux et en pleine santé. 
musculation natation

La musculation

La musculation dite « spécifique » est intéressante selon moi, non pas pour nager plus vite mais pour corriger les déséquilibres ou compenser ceux que tu vas créer en nageant d’autant plus si tu nages beaucoup.

Elle va te permettre de garder un corps en bonne santé, de pouvoir continuer à t’entraîner à 100%.

Par exemple, personnellement, j’utilise la musculation spécifique pour protéger mes épaules. Je vais par exemple renforcer la coiffe des rotateurs pour améliorer leur stabilité. 

Thomas, ton coach 2.0

Exactement de la même manière, je vais utiliser des exercices de rééquilibrage, de proprioception qui me permettent de garder un dos en bonne santé. Ce sont des exercices issus de la kinésithérapie qui ont deux qualités :

  • Maintenir un bon état de santé pour continuer de s’entraîner en évitant les blessures.
  • Améliorer sa stabilité et son équilibre dans l’eau pour diminuer les résistances.

Enfin, j’ai gardé le meilleur pour la fin : le « cardio ». La natation est avant tout un sport d’endurance.

A tel point que même un sprinteur a besoin d’une bonne base aérobie ou une base d’endurance sur laquelle s’appuyer, pour être capable de performer et d’enchaîner les courses.

Là, tu as l’embarras du choix.

En fonction de ta condition physique, de tes goûts ou encore de la météo, tu peux aller courir, tu peux choisir de faire du vélo, du vélo elliptique, du rameur ou bien même du ski de fond. Nous sommes tous passionnés de natation mais il ne faut pas pour autant être extrémiste. 

La pratique d’un autre sport, d’une autre discipline est un excellent complément à la pratique de la natation.

Par exemple, Marc-Antoine Olivier, dont nous avons fait une interview il y a quelques semaines, nous racontait qu’il continuait de courir régulièrement chaque semaine pour améliorer ses performances en natation.

Marc antoine Olivier
Marc-Antoine Oliver, Médaillé olympique.

Si tu souhaites échanger avec les Coachs 2.0 et les Nageurs 2.0: Rejoins le Club des Nageurs 2.0 en cliquant juste ici !