La technique des battements en crawl : 5 choses à savoir !

Temps de lecture : 9mn

Est-ce que tu as les jambes qui coulent lorsque tu nages ?

Ou bien peut-être que tu avances super lentement lorsque tu fais des battements avec la planche ?

Peut-être même que tu fais du sur-place ?

Si c’est ton cas, je te conseille de lire cet article, car dedans, je vais te donner les 5 choses à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl.

T’es prêt ? Alors commençons avec le sommaire :


La technique des battements en crawl : 5 choses à savoir !

C’est donc parti pour les 5 choses à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl.

Mais avant ça, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner en cliquant sur le bouton juste en dessous, comme ça tu vas recevoir absolument toutes mes vidéos et surtout, ça va me permettre de créer du contenu de meilleure qualité et plus souvent.

Abonne-toi

#1 Les habitudes de terrien entraînent une mauvaise technique de battements en crawl

La première chose à savoir, qui est essentielle pour avoir une bonne technique de battements en crawl, c’est qu’il ne faut pas faire du vélo, ni de la course à pied quand tu es dans l’eau.

Il faut vraiment que tu oublies toutes tes habitudes de terrien et que tu partes sur de nouvelles bases.

C’est-à-dire qu’on ne veut pas voir un battement de jambes comme Camille, notre coach 2.0 juste ici :

Battements en crawl - Vélo
Mauvais exemple #1 : le battement de jambes qui pédale

Elle nous fait une très belle démonstration de vélo dans l’eau ! Elle est en train de pédaler avec les genoux pliés et les chevilles remontées.

Faire des battements de cette façon, ce n’est pas du tout efficace !

La deuxième habitude de terrien qu’il ne faut surtout pas faire avec tes battements en crawl, c’est de faire de la course à pied. Et encore une fois, c’est Camille qui nous montre l’exemple à ne pas faire juste en dessous.

Battements en crawl - CAP
Mauvais exemple #2 : le battement de jambes qui court

Sur cette image, tu peux voir qu’elle est en train de donner des coups de talons, elle a les chevilles qui sont relevées et encore une fois, ce n’est pas du tout efficace.

Ces deux exemples sont vraiment à bannir, si tu veux avoir des battements de jambes efficaces en crawl !


#2 La technique de battements de jambes en crawl est un fouet du pied

Voyons maintenant la deuxième chose à savoir pour avoir des battements de jambes efficaces. Et encore une fois c’est une chose très importante à mettre en place !

Pour que tes battements soient efficaces, tu vas devoir tendre tes pieds et avoir les pieds pointus. C’est l’inverse des pieds flex.

Bons battements en crawl

Avoir les pieds pointus, comme on le dit aux enfants, va te permettre de faire un fouet avec le dessus du pied. Et dans l’exemple ci-dessus, tu peux voir que les pieds de Camille sont bien tendus avec les chevilles relâchées.

De plus, pour avancer, elle va venir, à chaque fois, donner un petit coup de fouet avec le dessus du pied.

La deuxième chose importante à mettre en pratique, c’est d’avoir une fréquence de battements régulière. Tu dois faire des petits mouvements de pieds et non pas des immenses mouvements, très forts.

Cela va te permettre de conserver un bon rythme pendant toute la durée de ta nage.


#3 Plus la cheville est souple et plus tes battements en crawl seront efficaces

La troisième chose à savoir pour avoir une bonne technique de battements de jambes en crawl, est qu’il te faut avoir les chevilles souples.

En effet, plus ta cheville sera souple et plus tu auras une grande amplitude avec ton pied pour fouetter l’eau. Ce qui, au final, va te permettre d’avoir un plus grand trajet moteur, et donc d’être plus efficace avec tes battements.

Pour travailler la souplesse de ta cheville, voici un exercice très simple, que tu peux réaliser chez toi :

Souplesse des chevilles
Exercice d’assouplissement de la cheville pour améliorer le battement de jambes

Pour assouplir tes chevilles, tu vas simplement t’asseoir sur tes chevilles, avec les talons sous les fesses.

Si tu as les chevilles très raides, tu sentiras l’étirement sur le dessus du pied tout de suite.

Si tu as les chevilles un peu moins raides, tu vas pouvoir remonter légèrement tes genoux (comme Camille sur l’image plus haut) pour augmenter l’étirement. En relevant les genoux que cela, tu vas sentir l’étirement sur le dessus du pied.

Attention quand tu t’étires à ne pas trop forcer d’un coup, il faut que tu sois patient et que tu t’étires progressivement.

Surtout si au départ tu sens que cela tire beaucoup !

Dans tous les cas, si tu veux gagner en amplitude et en souplesse de la cheville, tu vas devoir réaliser cet étirement régulièrement.


#4 Une bonne technique de battements en crawl permet d’Economiser ton énergie

Après avoir vu l’importance d’assouplir les chevilles, on va aborder le quatrième point pour avoir une bonne technique de battements en crawl. Comme tu le sais peut-être, les jambes sont de gros muscles, très volumineux.

A vrai dire, ce sont même les plus gros muscles de ton corps.

Cela signifie que dès lors que tu vas utiliser tes jambes, tu vas consommer beaucoup plus d’énergie que si tu utilisais des plus petits muscles, comme tes bras par exemple.

Pourtant, plus haut dans l’article, je t’ai précisé qu’il était important d’avoir une fréquence de jambes régulière pour être efficace en crawl…

battements crawl
Diminuer la fréquence de battements permet d’économiser ton énergie

Mais avoir une fréquence régulière ne signifie pas qu’il faut avoir une fréquence élevée ! En effet, si tu fais énormément de battements rapides, tu vas consommer énormément d’énergie.

A l’exception, bien évidemment, du sprint, où tu vas devoir mettre en action toutes tes ressources à disposition, pour aller le plus vite possible.

Donc, si tu veux durer et parcourir une très longue distance, il vaut mieux économiser ton énergie et utiliser tes jambes avec parcimonie.


#5 Travaille spécifiquement tes battements en crawl à chaque séance

La cinquième chose à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl, n’est pas un secret

Comme souvent dans la vie, et encore plus en natation, si tu veux progresser, tu vas devoir travailler.

Cela signifie, qu’à chaque séance (ou presque), tu vas devoir placer une série de jambes à la fin (ou au début) de ton entraînement. Attention, cela ne veut pas dire que tu dois réaliser 1000m en jambes !

Tu peux très bien réaliser une série de jambes de 300m ou 500m, cela suffit amplement si elle est bien réalisée.

Pendant cette série, tu vas effectuer longueurs en battements, dans le but de te concentrer uniquement sur tes battements et leur technique.

Pour varier, tu peux faire les battements sur le ventre ou sur le dos et alterner les deux.

Battements dos
Battements de jambes en dos crawlé

Et en plus de varier, cela va même te permettre de progresser à la fois en crawl et en dos.

Et si tu n’aimes pas le dos, je t’invite à lire cet article pour que je puisse tenter de te faire changer d’avis.

Si jamais tu rencontres de grosses difficultés pour avancer en battements, tu peux également utiliser du matériel.

Bien souvent, tu vas utiliser une planche pour avoir les mains occupées et la tête qui regarde devant. Et pourtant, la planche n’est pas ton meilleur ami pour avancer vite en battements.

Je te conseille donc d’ajouter des palmes pour augmenter la force de propulsion et/ou pour travailler d’avantage tes muscles.

Mais tu peux tout à faire choisir de travailler seulement avec une planche et travailler tes battements avec tes pieds à nus.

Battements jambes palmes
Utiliser les palmes permet d’améliorer ton battement de jambes

Exercice : améliorer le battement de jambes en crawl ou en dos

Pour finir, ce qui peut être intéressant à réaliser quand tu travailles tes battements dans une série, ce serait de travailler sur différentes allures de nage.

Par exemple, tu peux réaliser des 25m battements en sprint (le plus vite possible). Cela va te faire travailler la qualité et surtout la vitesse de tes battements pour être capable de créer énormément d’énergie avec tes jambes.

Mais ne fais pas de trop longues distances en sprint, car c’est très usant !

Et si comme moi, tu n’aimes pas quand ça te chauffe les jambes, tu peux plutôt travailler tes battements sur des 50m ou 100m à une allure régulière. Le fait de travailler à une allure régulière, sans aller vraiment à fond, va te permettre de t’économiser d’avantage.

ThèmeSérieRécupération
Développer la vitesse8x50m
– 10m vite / 40m souple
– 20m vite / 30m souple
– 30m vite / 20m souple
– 40m vite / 10m souple
– 50m vite
100m souple entre chaque série

Bilan de la technique des battements en crawl :

Pour récapituler, les 5 choses à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl sont :

  • Les choses à ne pas faire : ni du vélo, ni de la course à pieds
  • Les battements, c’est un mouvement de fouet avec le dessus du pied
  • Pour avoir des battements efficaces et gagner en amplitude, tu dois avoir les chevilles les plus souples possible
  • La fréquence de tes battements doit être la plus régulière possible, mais si tu veux durer dans l’effort, tu dois diminuer cette fréquence et avoir une fréquence assez basse pour économiser ton énergie
  • Il n’y a pas de secret, si tu veux avoir une bonne technique de jambes en natation, il faut les travailler régulièrement, avec ou sans matériel
Technique battements jambes crawl
Les 5 choses à retenir pour une bonne technique des battements en crawl

Et toi ! Quelle est ta plus grande difficulté avec les battements de jambes en crawl !?

Si tu as apprécié les 5 choses à savoir de la technique des battements en crawl, n’hésite pas à rejoindre notre groupe Facebook Nageurs 2.0 (juste ici) pour nous partager :

  • Quelle est ta plus grosse difficulté ?
  • Est-ce que tu as les chevilles raides ?
  • Est-ce que tu as les jambes qui coulent ?
  • Est-ce que tu as du mal à enchaîner les longueurs lorsque tu fais des battements ?
  • Ou tout simplement, est-ce que, comme moi, tu n’aimes pas ça ?

Laisser un commentaire

16 − quatorze =