Comment nager le crawl longtemps sans se fatiguer ?

natation crawl respiration technique

Et dans cette vidéo, on va voir les 4 erreurs techniques en crawl qui t’empêchent d’enchaîner les longueurs comme tu l’aimerais, car pour nager le crawl sans se fatiguer, eh bien, c’est avant tout une question de technique pour bien nager le crawl.

Tu es prêt ? C’est parti !

 

“Et l’erreur numéro 1 du débutant, eh bien, c’est la crispation.”

Souvent, ce qu’on retrouve chez un débutant, eh bien, quand tu vas te retrouver dans un milieu que tu ne connais pas, tu es souvent stressé. C’est une source de stress et à ce moment-là, le stress qu’il va engendrer justement, c’est cette crispation qui est contre-productive pour pouvoir flotter et nager sans se fatiguer. Car, en effet, lorsque tu es crispé, eh bien, tes muscles, ils vont être tendus et la conséquence, eh bien, c’est que tu vas moins bien flotter, tu vas avoir tendance à couler.

Et du fait que tu coules, eh bien, ça va entraîner davantage de stress, davantage de crispation et donc tu vas encore couler encore plus. Finalement, c’est un cercle qui est vicieux.

Et le deuxième point négatif avec la crispation, eh bien, c’est souvent ce stress qui va augmenter et qui va donc augmenter ta fréquence cardiaque et ta fréquence respiratoire. Tu vas donc respirer beaucoup plus vite et c’est ce qui va entraîner une forme d’essoufflement. Et ça m’amène justement à cette seconde erreur.

“Et cette deuxième erreur justement, c’est la respiration.”

Lorsque tu es très essoufflé, eh bien, tu vas ressentir le besoin de respirer très souvent. Et en natation, respirer ça signifie sortir la tête de l’eau. Le problème, c’est que si tu ne maîtrises pas la technique de la rotation de la tête, eh bien, à chaque fois que tu vas vouloir sortir la tête de l’eau, tu vas créer des résistances, tu vas ralentir et donc, tu vas t’essouffler encore davantage, parce qu’il va falloir que tu déploies deux fois plus d’énergie pour avancer.

Ça, c’est un truc dont on parle énormément, sur la chaîne Mon Coach de Natation, on en a parlé dans des vidéos précédentes sur la respiration. Donc, si tu ne veux rien rater de ce type de contenu, eh bien, je t’invite à t’abonner tout de suite, en cliquant en dessous de la vidéo.

Un autre point qui nous semble super important à Camille et moi sur la chaîne Mon Coach de Natation, eh bien, c’est le fait de souffler son air dans l’eau. On a un truc qu’on entend très souvent sur le groupe nageurs 2.0, des conseils qui leur proviennent, soit de leur coach, soit de leur entourage, qui leur expliquent qu’il faut vider ses poumons avant de respirer. Malheureusement, ça c’est super contre-productif et lorsqu’on en a parlé avec les nageurs 2.0 ceux qui l’ont mis en place, eh bien, ils ont des résultats qui sont excellents par rapport à ça.

“La troisième erreur, c’est d’utiliser sa force à mauvais escient.”

Et là, la principale raison, eh bien, c’est la technique. Généralement, ça se traduit par quelqu’un qui va nager avec des appuis qui sont très courts. Donc, un peu comme le petit chien, donc ça ce n’est pas une nage qui est efficace, ça va être également, de nager un peu en position debout, parce que tu as les jambes qui coulent et du coup ça crée énormément de résistances et tu te retrouves finalement à te battre dans l’eau et à te battre pour avancer. Et dans cette situation, où tu crées beaucoup de résistances, tu t’apparentes finalement beaucoup plus un gros paquebot, à qui il faut un énorme moteur, pour se propulser très lentement, plutôt qu’un voilier qui est effilé, à qui une simple voile lui permet d’avancer à toute vitesse.

Et si tu nages comme un gros paquebot, tu consommes énormément d’énergie, ce qui t’empêche d’enchaîner les longueurs sans te fatiguer. Et si tu en as marre d’être un gros paquebot, eh bien, avec Camille, on a regroupé tous les exercices techniques nécessaires et un suivi pas à pas, dans un programme qu’on a appelé Endurance Crawl, que tu peux retrouver ici, pour devenir un beau voilier effilé.

“Cette erreur numéro 4, elle concerne tes jambes.”

Si aujourd’hui, tu as le sentiment que tu vas beaucoup plus vite avec un pull buoy, ou bien que tu es capable d’enchaîner beaucoup plus de longueurs, lorsque tu as le pull buoy, plutôt que lorsque tu es en nage complète, c’est peut-être dû au fait que ta technique de jambes est encore perfectible. En effet, tes jambes, eh bien, ce sont des muscles qui sont très volumineux et donc qui consomment énormément d’énergie lorsqu’ils sont en action. Si tu as une fréquence de jambes qui est très importante, c’est peut-être parce que tu as besoin de compenser l’inefficacité de tes battements par une fréquence de jambes rapide, pour tenter de maintenir tes jambes à la surface. Et sur une longue distance, si ta fréquence de jambes est très élevée, ça va consommer énormément d’énergie, ça va te demander de respirer encore plus souvent et donc tu vas t’essouffler beaucoup plus rapidement.

L’objectif donc, si demain tu veux être capable d’enchaîner les longueurs et de nager sans se fatiguer, ça va être de réduire ta fréquence de jambes au minimum. C’est-à-dire la fréquence de jambes à la base, elle est là pour équilibrer principalement ton corps lorsque tu nages, lorsque tu effectues des mouvements de bras qui entraînent des déséquilibres. Et si techniquement, tu ne te sens pas encore au point par rapport à tes battements de jambes, il y a beaucoup de nageurs qui ont testé ce programme-là et qui fonctionne très bien pour eux.

J’espère que cette vidéo t’a plu, si c’est le cas, abonne-toi à la chaîne Youtube en cliquant sur le bouton en dessous.Et puis, dis-moi en commentaire quelle est, selon toi, l’erreur principale que tu fais aujourd’hui et qui t’empêche de nager le crawl sans te fatiguer.

abonnez vous youtube

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites. Clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.