COMMENT NAGER EN MER LONGTEMPS ?

Temps de lecture : 6mn

Nager en mer c’est fun … l’air libre, la tranquillité, les grands espaces, le (la) grand(e) bleue … oui, c’est GRAND la mer. Mais si tu ne n’arrives pas à tenir en crawl plus de 50m à quoi ça sert ?

Pour pouvoir nager longtemps et/ou vite en crawl en mer, il y a des petites astuces qui vont t’aider à tenir ; que ce soit au niveau de l’équipement, de la préparation ou de la technique.

Mon Coach de Natation te dit tout dans cet article :

nager longtemps en mer

S’équiper pour la nage en mer

On peut faire du vélo tout nu … comme on peut nager sans équipement. Mais lorsqu’un nageur possède le
bon équipement, il optimise son confort et donc il s’ouvre la possibilité de nager longtemps et
agréablement
 ; ceci est d’autant plus vrai en mer et encore plus en mer froide.


EQUIPEMENT EAU FROIDE

Un des principaux inconvénients lorsque tu nages en mer c’est la température de l’eau. Elle peut parfois
être froide voire très froide. Pour ne pas subir les effets de l’hypothermie (respiration difficile, frissons, mal
de tête, …), un équipement est nécessaire lorsque la température de l’eau est trop basse :

  • Combinaison de natation
  • Chaussons et gants (les extrémités se refroidissent en premier)
  • 2 à 3 bonnets superposés ou une cagoule : la tête est la partie la plus sensible au froid de ton corps

CONFORT ET SÉCURITÉ EN MER

Au-delà de la lutte contre la température de l’eau, d’autres équipements peuvent être utiles lorsque tu
réalises des séances d’entraînement natation en mer :

  • La bouée de natation : élément de sécurité indispensable lorsque tu nages en mer.
  • Pour renforcer ta visibilité et donc ta sécurité, pense également à adopter un équipement de
    couleur vive et voyante
    (bonnet et combinaison notamment)
  • Lunettes de natation : elles évitent les projections de bruine dans les yeux (le sel dans les yeux ça
    pique !). Lorsqu’elles ont des verres miroirs ou polarisés elles te protègent également du soleil.
  • Graisse à traire ou vaseline : appliquée sur ta peau elle t’évitera les démangeaisons et irritations
    dues au sel ou au frottement de ta combinaison. Elle peut également créer une barrière sur ta peau
    contre le froid.
  • Tuba (frontal) : pratique pour respirer facilement en crawl même quand il y a des vagues.
plongeon eau libre Camille

Comment bien nager en mer : bien se préparer

Une séance de natation en mer, ça ne s’improvise pas. Il est indispensable de prendre quelques
précautions :

  • Te renseigner sur la zone de baignade (courants, rochers, température de l’eau, …)
  • S’informer sur les conditions météo

Au-delà de la préparation matérielle et des précautions relatives aux conditions de nage, il est également
essentiel de préparer ton corps à la nage en eau froide.


S’HABITUER À NAGER EN EAU FROIDE POUR NAGER LONGTEMPS EN MER

Avant de commencer à nager dans une eau à 15°, il faut progresser par paliers. Si tu as toujours nagé en
piscine jusqu’à présent ou uniquement en mer l’été, il est important de ne pas passer d’une séance
d’entraînement à 22° directement à une séance de natation en mer à 15°.

Pour habituer ton corps à nager dans des eaux pas très chaudes voire carrément froides, tu peux caler des
séances d’entraînement dans des eaux de plus en plus froides … pour cela tu peux nager en mer toutes les
semaines de l’été à l’hiver (la température de tes entraînements baissera alors progressivement de manière
naturelle) ou faire le tour du monde des plages pour trouver des eaux à des températures différentes ! (☺).

La solution économique consiste à ne prendre que des douches glacées pour t’habituer à l’eau froide.
Il convient également d’augmenter au fur et à mesure la durée de tes séances de nage en mer froide. Nager 50 minutes dans une eau à 18 degrés est une véritable épreuve pour ton corps, il est important de
progresser par paliers tant au niveau de la température de l’eau que pour la durée de ta séance
d’entraînement.


Bien s’orienter en eau libre

En mer, ce n’est pas comme en piscine. Si tu nages en gardant le regard fixé vers le fond de la mer, tu
risques d’avoir une trajectoire déviante et donc de zigzaguer (eh oui, il n’y a pas de ligne de fond !) au lieu
de filer droit vers ton objectif. Et les détours (dans l’eau, comme sur terre), ça fait perdre du temps et de
l’énergie.

En revanche, il convient de ne pas profiter de ta prise de respiration aérienne pour regarder devant toi et
t’orienter car tu risques de t’épuiser très vite. Il faut au contraire garder la respiration latérale et ne pas
sortir la tête jusqu’au menton pour réduire au maximum le temps de prise d’air. En mer, la prise d’air est en
effet un moment particulier où tu es particulièrement exposé aux vagues.

Pense à t’adapter à l’environnement et à par exemple respirer lorsque tu es au sommet d’une vague plutôt
que lorsque tu es en plein creux. De plus, la vague va te pousser vers le haut et donc te faciliter la tâche.

Orientation en eau libre
BIEN S’ORIENTER EN EAU LIBRE

Technique crawl pour nager en mer longtemps

La technique c’est la clé pour être efficace dans ta nage et ne pas te fatiguer rapidement. Voici quelques
points techniques essentiels :

SE DÉTENDRE

Dans un milieu ou avec des conditions différentes de celles habituelles (nager en mer au lieu de la piscine
habituellement), tu vas être stressé. Lorsque tu es stressé, tu as tendance à te crisper et donc à avoir les
muscles tendus, ce qui est contre-productif pour ta nage et ta flottabilité. De plus, le stress a tendance à
augmenter ta fréquence cardiaque et donc ton essoufflement (tu vas respirer plus vite).


MAÎTRISER LA TECHNIQUE DE LA RESPIRATION

Lorsque tu ne maîtrises pas la technique de la respiration en crawl, tu vas créer des résistances à chaque
fois que tu respires hors de l’eau.


MAÎTRISER LES BASES DU CRAWL

En crawl, il y a plusieurs règles de bases (avoir une position horizontales, étirer au maximum ses
mouvements pour avoir de bons appuis, …). Si ces bases ne sont pas respectées, tu vas utiliser tes forces à
mauvais escient
, tu vas t’épuiser rapidement et tu ne pourras pas tenir longtemps en crawl.
Si tu ne maîtrises pas complètement la technique du crawl et que tu souhaites progresser rapidement et de
façon ludique, je te propose notre programme Crawl 2.0.


AVOIR DES BATTEMENTS DE JAMBE EFFICACES

Les muscles des jambes sont les plus gros consommateurs d’oxygène. Si tu réalises beaucoup de
battements pour compenser l’inefficacité de tes mouvements de jambes et tenter de maintenir tes jambes
à la surface (afin de limiter les résistances), tu vas t’épuiser, t’essouffler et ne pas tenir sur la distance. Les
palmes peuvent être un bon moyen de comprendre l’utilité des jambes dans le crawl et d’améliorer des
battements.

Bons battements en crawl
AVOIR DES BATTEMENTS DE JAMBE EFFICACES

S’HABITUER À NAGER DES LONGUES DISTANCES SANS ARRÊT

Eh oui, en mer on ne peut pas faire de pause ! Avant de te lancer dans une séance d’entraînement en mer,
il faut allonger la distance que tu nages sans arrêt au fur et à mesure de tes entraînements en piscine.
L’endurance ça peut également se travailler hors de l’eau.

L’entraînement croisé a de nombreux avantages, je t’en parle dans cette vidéo :


Technique crawl pour nager en mer vite

Si tu souhaites nager vite en mer, il y a des erreurs à ne pas commettre et des astuces pour améliorer ta
technique. Je t’en parle dans cet article.


Enjoy !

Le meilleur moyen de progresser et de rester motivé en natation (comme dans beaucoup d’autres
domaines), c’est encore de prendre un maximum de plaisir à (presque) chaque fois.

Donc n’oublie pas la technique et la sécurité mais ne t’impose pas trop de contraintes et n’oublie pas de profiter au maximum de tes séances de natation … d’autant plus qu’en mer il y a encore plus de raisons de t’émerveiller et de profiter.

Afin de t’aider un maximum dans ta pratique en eau libre : voici ton KIT EAU LIBRE offert !

nage eau libre