NAGER LA BRASSE COULÉE

Temps de lecture : 6mn

La brasse est généralement la 1ère nage que tu apprends (que tu aies appris à nager enfant ou que tu veuilles apprendre à nager adulte) parce qu’elle paraît plus facile à aborder … à tort ! 

Et dans cet article on va passer en revu tous ce qu’il faut savoir sur la brasse coulée.

  • Comment apprendre a nager la brasse coulée
  • Le mouvement des jambes et des bras en brasse en images
  • Et des exercices de brasse en vidéo

Que tu sois débutant ou confirmé, cet article va te donner plein de conseils pour bien nager la brasse coulée.


la brasse coulée

Décomposition du mouvement de la brasse coulée

La brasse coulée est une nage sur le ventre qui consiste à effectuer un mouvement de ciseaux avec les jambes (similaires à celui de la grenouille) et alternativement un mouvement de bras.

En brasse coulée, il faut ajouter à la propulsion par les jambes et la traction  par les bras, une respiration hors de l’eau et un temps où la tête se trouve sous l’eau. Durant cette période sous l’eau, le nageur devra se laisser glisser et profiter de la coulée.

Pour résumer simplement, il y a 3 phases importantes dans la brasse : 

  • Traction des bras
  • Propulsion par les jambes
  • Temps de glisse
Apprendre a nager la brasse coulee

Faut-il privilégier la brasse coulée à la brasse « mamie » ?

Même si nager la brasse coulée présente quelques inconvénients, il y a de nombreux avantages à pratiquer la brasse coulée. 

Principalement, la technique de la brasse coulée permet tout d’abord de soulager les tensions musculaires des cervicales et du dos car la tête se place davantage dans la lignée du corps.

Ce positionnement aligné permet, de plus, de réduire la résistance à l’eau, contrairement à la brasse tête hors de l’eau.

Pour apprendre la brasse coulée, la technique est primordiale ; je te propose ci-après un process qui te permettra de bien nager la brasse coulée.


3 Étapes pour apprendre à nager la brasse coulée

Ciseaux de brasse Cote

Bien nager la brasse coulée c’est avoir un ciseau de jambes qui te propulse efficacement, un mouvement de bras qui apporte traction et minimise la résistance à l’eau, le tout bien coordonné.


Apprendre le ciseau de brasse

En brasse, les jambes constituent 70% de ta force de propulsion. Il est donc essentiel d’avoir un ciseau de jambes efficace puisque c’est ton moteur principal (contrairement au crawl, dos crawlé et papillon où la force propulsive principale est obtenue par le mouvement des bras).

En brasse, tes jambes vont enchaîner les mouvements suivants :

  • Les jambes se replient en se rapprochant des fesses (pour avoir une position proche de celle de la grenouille)
  • Les jambes se détendent en prenant appui avec l’intérieur des cuisses et des pieds dans un mouvement puissant
  • Les jambes se serrent l’une vers l’autre et la coulée commence

L’accent doit être mis sur la prise d’appui avec  l’intérieur des jambes et l’intérieur des pieds (contrairement aux autres nages où c’est le dessus du pied qui exerce un fouet). La force engagée dans le mouvement de jambes donnera sa puissance à ta propulsion.

Tu peux retrouver ici plus de détails sur les mouvements de jambe en brasse

mouvement des jambes en brasse

Apprendre le mouvement de bras en brasse

Pour une bonne technique brasse coulée, le mouvement des bras doit être décomposé en 2 phases : 

  • La phase initiale de traction
  • Le retour des bras vers l’avant

En partant de la position de départ (bras allongés et joints loin devant), les mains vont d’abord amorcer un mouvement vers l’arrière du corps en s’écartant l’une de l’autre, et en faisant pivoter les avants-bras autour de l’axe du coude. Les mains devront être tournées vers l’arrière afin de se propulser vers l’avant 

Attention à ne pas aller plus loin que le plexus (cela te fera perdre un temps précieux au moment de retour des bras vers l’avant).

S’amorce ensuite le retour de bras, coudes pliés, paumes jointes, tu chercher à projeter avec conviction tes mains loin devant en rasant la surface.

N’hésite pas à lire mon article détaillé sur le mouvement de bras en brasse.

Brasse coulee

Coordination des mouvements en brasse coulée

Maintenant que tu sais comment positionner tes bras et tes jambes pour une bonne technique brasse coulée, il va te falloir maîtriser la coordination de ces différents mouvements et également de ta respiration.

De manière générale, il faut retenir qu’en brasse coulée, les mouvements sont désynchronisés. C’est-à-dire que le mouvement “de propulsion” des jambes débutera une fois que le mouvement des bras sera terminé. Les mouvements des bras et des jambes doivent s’enchaîner les uns après les autres (et non pas en même temps).

La respiration devra quant à elle être intégrée au moment où les bras sont « armés » pour l’inspiration et durant toute la phrase de retour des bras pour l’expiration.

Je te conseille de regarder ma vidéo sur « Apprendre à nager la brasse : 5 choses à savoir ». Tu pourras voir Camille nager la brasse coulée, observer ses mouvements et sa coordination et revoir mes conseils techniques. Clique ici pour voir la vidéo.

coordination bras jambes brasse coulee
Coordination Jambes Bras en Brasse coulée.

Améliorer sa brasse coulée avec ces 3 erreurs

La brasse coulée étant une nage très technique, il existe de nombreuses erreurs possibles lorsque tu vas apprendre la brasse coulée. Je décrypte pour toi, ci-dessous, les erreurs les plus communes en technique brasse coulée : 

  1. Erreur : ne pas avoir une position allongée et profilée. En brasse coulée (comme en dos, en crawl et en papillon), il faut avoir une position la plus horizontale possible. C’est-à-dire que : 
    • ton corps doit être bien aligné (le gainage a toute son importance, je te livre 7 exercices de gainage dans cet article), 
    • les mouvements des bras et des jambes doivent se faire au raz de l’eau (notamment lors du retour de bras afin de minimiser les résistances à l’eau),
    • La tête ne doit pas casser l’alignement corps/tête. Pour cela, tu ne dois pas regarder en avant lorsque tu nages la brasse coulée.
  2. Erreur : trop écarter les genoux. Pour bien nager la brasse coulée, les pieds et les jambes doivent être tournés vers l’extérieur mais les genoux doivent rester serrés. Serrer les genoux permet de les positionner plus proches de la surface et de maintenir les cuisses dans le prolongement du buste. Tu pourras ainsi garder une position bien horizontale et réduire les résistances.
  3. Erreur : ne pas profiter de la coulée ou en abuser (le juste milieu donc !). L’avantage de la brasse coulée, comparée à la brasse simple, c’est de pouvoir glisser sous l’eau. Cette coulée apporte un certain plaisir et un gain de temps non négligeable. Il faut donc profiter de la coulée avant d’amorcer un nouvel enchaînement des bras et des jambes mais ne pas attendre trop longtemps au risque d’avoir un redémarrage plus laborieux. Pour la coulée, le gainage est là encore ton ami.

3 Educatifs (avancés) pour améliorer sa technique en brasse coulée

Le moyen le plus efficace de renforcer sa technique en natation c’est de pratiquer des éducatifs régulièrement. Ces petits exercices vont permettre de te concentrer sur un mouvement en particulier de la nage et d’entraîner ton corps à le réaliser correctement de façon (presque) automatique.

  1. Educatif : nager la brasse avec un pull-boy. Il s’agit ici de nager tout à fait normalement la brasse coulée en enchaînant les mouvements de bras et de jambes ainsi que l’expiration sous l’eau mais en plaçant un pull-boy entre tes cuisses. Le pull-boy sera le garant que tu nages avec les genoux bien serrés ; ce qui, nous l’avons vu précédemment, a toute son importance
  2. Educatif : nager la brasse avec une balle de tennis sous le menton. Cet exercice te permettra d’appréhender la bonne position de ta tête et d’apprendre la brasse coulée en opposant le moins de résistance à l’eau possible.
  3. Educatif : réaliser des ciseaux de jambes avec une planche. Pour cet éducatif, allonge toi sur le ventre et tiens une planche avec tes 2 mains (bras tendus). Si possible en maintenant la tête sous l’eau (pour préserver tes cervicales et ton dos … mais en respirant de temps en temps quand même !), réalise plusieurs longueurs en utilisant uniquement tes jambes. Le fait de ne pas avoir à t’occuper de tes bras te permettra de te focaliser sur ton ciseau de brasse et d’améliorer ta synchronisation respiration / jambes. Concentre-toi sur le placement de tes jambes et de tes pieds (appui avec l’intérieur), la force propulsive de tes jambes et la symétrie de ton mouvement.

Même si la brasse est réputée être la nage la plus lente, tu as désormais toutes les clés en main pour devenir un bon brasseur (ce qui sera toujours plus rapide qu’un mauvais crawleur … et qu’un mauvais brasseur évidemment !).

Adieu la brasse « mamie », à toi la brasse « Hugues Duboscq ».

Brasse Hugues Duboscq
Hugues Duboscq