Comment nager VITE ? | Faut-il copier les champions ?

Faut-il copier les champions

Comment s’entraîner pour nager plus vite

et quels sont les critères importants pour performer en natation?

Et pour répondre à cette question,  j’ai été rencontrer Xavier Idoux, au club de Montpellier, je le laisse immédiatement se présenter.

Abonnez vous

Thomas : Salut Xavier, alors du coup, on est à Montpellier avec Xavier, toi tu es entraîneur, ça fait combien de temps déjà que tu es entraîneur ? 

Xavier : Salut Thomas, moi ça fait 17 ans que j’entraîne.

Thomas : Ok ! T’en es venu, comment toi la natation ? 

Xavier : Moi, j’ai nagé quand j’étais jeune et je n’étais pas un super nageur, mais ça m’a toujours passionné. Et du coup, quand j’ai commencé à travailler comme maître nageur, j’ai trouvé ça un peu, pas très cool comme travail. Et du coup, je me suis tourné vers l’entraînement, où je trouvais qu’il y avait un peu plus de réflexion à porter au quotidien. 

Thomas : Ok, donc oue toi ce qui te plaît finalement dans l’entraînement, c’est le fait de construire un projet, d’essayer d’aller chercher à s’améliorer peut-être

Xavier : C’est ça, de résoudre un problème en fait, le problème ça peut être apprendre à nager ou peut-être aussi, faire une performance.

Thomas : Oui.

Xavier : Voilà donc, la problématique, elle va être s’améliorer, devenir plus fort.

Thomas : Ok.

 

Quels sont les critères indispensables pour performer en natation ?

Comme tu as pu le voir, Xavier entraîne depuis longtemps, il a beaucoup d’expérience ! Et il a eu la gentillesse de nous partager son point de vue éclairé sur la performance en natation.

Thomas : Avec ton expérience, toi aujourd’hui, qu’est-ce que, quel est selon toi le critère ou les critères qui sont importants dans la performance en natation ?

Xavier : Ok, bah le premier critère, c’est la persévérance. Peu importe le niveau, il va falloir qu’on soit ultra persévérant dans ce qu’on va faire, même si on le fait seul ou avec quelqu’un, mais il faut qu’on soit hyper assidu et hyper, même quand ça va pas, même quand on sent que l’on n’a pas trop envie et tout, il faut le faire. 

Thomas : Ok.

Xavier : C’est le premier point.

Thomas : Donc, l’engagement à tenir à chaque fois.

Xavier : C’est ça, c’est la persévérance ! Ce n’est pas les meilleurs qui sont forts, c’est les plus persévérants, c’est ceux-là qu’on retrouve en haut. Et ensuite, une fois qu’on a fait ça, il faut que la qualité du travail soit bonne, parce que quand on passe du temps, autant que ce soit du bon temps, du temps qui soit bénéfique et plus on passera du temps, plus on sera fort aussi, donc la qualité et la quantité.

Thomas : D’accord, donc l’indispensable, il faut qu’il y ait la qualité et si on peut ajouter de la quantité à cette qualité alors là, c’est l’idéal.

Xavier : C’est mieux. Donc il est mieux de nager comme ça avec de la qualité, plutôt que de faire beaucoup de natation et sans rien avoir derrière.

Thomas : D’accord.

Xavier : Ça ne sert à rien et on perd son temps. 

Thomas : Ok, donc qualité plus quantité.

Xavier : Voilà, là c’est bien !

Thomas : Là, c’est l’idéal. Ok, ça marche!

Xavier : Et après du coup, ben, il faut aussi pouvoir à se faire aider pour ça, et puis, voilà se faire driver un petit peu, sur ce qu’on doit faire. Ça aide quand même à se motiver et surtout à pouvoir garder un cap, ne pas faire n’importe quoi.

Thomas : Oué donc avoir un objectif clair et un plan d’entraînement, qui répond et qui soit structuré autour de cet objectif.

Xavier : Oui, c’est ce qu’on retrouve après au haut-niveau, c’est-à-dire, avec l’entraîneur qui structure et le nageur qui fait. 

Thomas : Ok.

 

Et faut-il copier les champions ?

La persévérance, c’est quelque chose qui est essentiel en natation, mais c’est aussi le cas dans tous les autres domaines. Ceux qui ne lâchent rien finissent toujours par obtenir, ce qu’ils désirent. Et c’est aussi le cas dans le sport de haut niveau. Maintenant, reste quand même une question, est-ce que c’est une bonne idée justement de les copier, de copier les champions et ceux qui pratiquent la natation à haut niveau. Et c’est une question qui nous a été posée plusieurs fois dans le groupe Nageurs 2.0. Si toi aussi tu veux qu’on réponde à ces questions en vidéo, je t’invite vraiment à le rejoindre en cliquant juste ici, tu pourras nous poser toutes tes questions et on fera en sorte d’y répondre. Et maintenant, on écoute la réponse de Xavier, que je trouve absolument géniale.

Thomas : Là, on a parlé un peu des aspects global et par rapport au haut-niveau, est-ce que tu penses que c’est une bonne idée de copier les nageurs de haut niveau, quand on est débutant, et en tous cas, sur quel critère, c’est possible de le faire éventuellement. 

Xavier : Ah non, parce que clairement, bah on ne peut pas copier quelque chose qui n’est pas bon, pour soi. Parce que, en fait, il faut savoir que derrière un nageur de haut niveau, il y a beaucoup de travail et il y a des étapes à passer, des fondamentaux à acquérir.

Thomas : D’accord.

Xavier : Donc, il faut d’abord devoir passer par là et après seulement, on peut commencer à avoir une nage qui ressemble à un nageur de haut niveau, mais en aucun cas, il faut le copier ! Parce que lui, c’est une technique qu’il a adopté par rapport à sa problématique ou ses problématiques. 

Thomas : D’accord, donc, c’est ultra individualisé ? 

Xavier : C’est ça ! 

Thomas : Ok.

Xavier : Même si on a l’impression que, de l’extérieur, ça fait pareil, mais non, en fait, chaque nageur est spécifique.

Thomas : Ok, et puis, la deuxième chose là, que je retiens, c’est finalement, c’est on voit l’étape finale presque, quand il est à haut niveau et on ne voit pas tout le parcours qui a eu avant, tout le cheminement…

Xavier : C’est ça, il y a tout un travail depuis de longues années pour arriver à ça et justement plus on est bon, plus ça paraît, de l’extérieur, facile.

Thomas : Oui, ça c’est bon signe quand ça paraît facile, c’est que…

Xavier : Si on a l’impression que c’est pas dur quand on le voit faire, c’est que c’est très dur pour lui et il a mis beaucoup de temps à y arriver.

Thomas : Beaucoup de travail, ok.

 

En résumé,

Et oui, si ça paraît facile, c’est qu’il y a probablement eu énormément de travail derrière. Et si aujourd’hui, tu dois retenir seulement trois choses:

  • Premièrement, continue de travailler, de t’entraîner régulièrement, car la persévérance est toujours récompensée.
  • Deuxième chose, entraîne-toi de manière qualitative, donne toujours le meilleur de toi-même, à chaque exercice, réalise-le toujours avec la volonté de bien faire et si tu en as la possibilité, eh bien, tu vas pouvoir ajouter de la quantité à la qualité.
  • Enfin, ne copie pas les champions, réalise plutôt des entraînements qui te sont adaptés, qui te correspondent, tu progresseras d’autant plus.

 

J’espère cette interview, t’a plu si c’est le cas comme d’habitude n’hésite pas à la regarder en vidéo en haut de la page. Et partage ton point de vue en commentaire, est-ce que tu es d’accord avec les propos de Xavier ?

 

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites. Clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


un × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.