3 erreurs qui t’empêchent de bien nager le crawl

Natation crawl erreur

Dis-moi est-ce que tu penses être un nageur efficace ?

Est-ce que tu penses que ta technique est déjà parfaitement au point ?

Est-ce que tu penses que ta tête est bien positionnée, lorsque tu nages ou bien est-ce que tu vas chercher loin devant, est-ce que tu es efficace à chaque appui ?

Finalement, est-ce que tu doubles tout le monde dans ta ligne d’eau ?

Si c’est le cas, quitte tout de suite cette vidéo, sinon, c’est parti !

“Erreur numéro 1 : regarder devant soi

L’erreur numéro 1 justement, c’est de regarder devant soi pour savoir un peu qu’est ce qui se passe. Alors que finalement, lorsque tu nages dans ta ligne d’eau, globalement, il ne va pas se passer grand-chose, il y aura peut-être quelqu’un qui va être devant toi et dans le pire des cas, eh bien, tu risques de le toucher. Rien de plus.

Donc, dans ce cas-là, ce que tu fais probablement, c’est que tu vas relever la tête et que tu vas regarder devant toi. Et à ce moment-là, la conséquence lorsque tu relèves la tête, eh bien, tu perds l’alignement entre la tête, le tronc et le bassin et la conséquence finalement, c‘est que tes jambes et ton bassin vont s’enfoncer. Tu vas te retrouver non pas en position allongée et horizontale, mais plutôt en position un peu debout. Donc un peu à la verticale et ça, ça entraîne énormément de résistances à l’avancement et c’est le principal défaut des débutants, lorsque l’on commence à apprendre à nager le crawl.

Donc, lorsque tu te retrouves dans une ligne d’eau qui est chargée, un simple et bref regard vers l’avant, puis à nouveau revenir en position neutre pour pouvoir continuer de nager efficacement.

“Erreur numéro 1  bis : c’est de rentrer la tête beaucoup trop

Et l’erreur qui est liée toujours à la position de la tête, qui est exactement à l’opposé de ce qu’on vient de voir, finalement c’est de rentrer la tête beaucoup trop. Cela pourrait s’apparenter quasiment à avoir, le fait d’avoir le menton qui soit collé à la poitrine. Ça vient peut-être justement d’un conseil qu’aurait pu te donner, dans ton entourage ou un coach, en te disant voilà rentre bien la tête, parce que tu regardes trop devant et c’est un peu l’idée qu’on retrouve souvent parfois dans l’enseignement de la natation, de compenser un défaut en en proposant un autre pour tenter de rééquilibrer.

Malheureusement, moi et Camille, on n’est pas convaincus par cette méthode, nous ce qu’on aimerait vraiment ce que tu appliques, c’est de tout de suite chercher à appliquer la bonne méthode, avec la bonne position de la tête, donc le regard neutre orienté vers le fond du bassin. Donc, légèrement devant toi à la rigueur, c’est un peu avec ton confort, mais l’idée, c’est vraiment d’avoir la tête en position neutre, pour te permettre d’avoir une position qui soit parfaitement horizontale, à la surface de l’eau.

Et si tu ne veux rien rater de nos conseils, je t’invite à t’abonner à la chaîne en cliquant juste en dessous, sur le bouton s’abonner.

abonnez vous youtube

“Erreur numéro 2 : l’amplitude”

L’erreur numéro 2, si tu veux bien nager le crawl, souvent c’est l’amplitude. Alors, ça peut être lié à différents facteurs, mais globalement ce qu’on retrouve très souvent, au bord des bassins, ce qu’on peut voir c’est des nageurs qui ne vont pas chercher loin devant, donc qui vont raccourcir leurs mouvements de bras. Et comme tu le sais peut-être, ce sont les bras qui te propulsent en crawl et donc plus ton trajet moteur est important, donc plus la période sur laquelle tu vas pousser avec ta main est longue, plus tu vas avancer vite et plus tu vas avancer efficacement. Donc, lorsque tu raccourcis tes mouvements, eh bien, c’est contre-productif.

Et pour compenser ce défaut, tu peux tout simplement, au lieu de ramener ta main juste devant ta tête, chercher à allonger et chercher à allonger ton bras le plus loin possible, donc à glisser loin devant, pour gagner en amplitude de ce point de vue-là.

“Si tu veux gagner en amplitude, il faut que tu cherches à gagner en souplesse”

Mais il y a un autre facteur limitant à cette progression et c’est quelque chose qu’on retrouve très souvent dans le groupe nageurs 2.0, c’est un manque de souplesse et de mobilité au niveau des épaules et des coudes. Parce que si tu veux chercher à tendre loin devant et à gagner en amplitude, il faut que tu sois très souple, on va dire même, très laxe, pour pouvoir tendre facilement, sans que ça ne te gêne. Et bien souvent, le problème que l’on va retrouver ici, c’est lorsque tu vas venir allonger le bras et donc chercher à aller loin, tu as des raideurs au niveau de l’épaule et tu es contrains, un petit peu, de te pencher sur le côté. Et ça, ça entraîne donc forcément des déséquilibres, lorsque tu nages et ça ne te facilite pas justement ta progression.

Donc, si tu veux gagner en amplitude, tu peux à la fois travailler dans l’eau, mais également en dehors de l’eau. Il faut que tu cherches à gagner en souplesse articulaire, particulièrement au niveau des épaules, et puis cibler également sur les coudes.

“Erreur numéro 3 : verrouillage des poignets”

Comme je te l’ai dit précédemment, ce qui est important, si tu veux avoir une nage qui soit efficace en crawl, c’est le trajet sous-marin. C’est la façon dont tu vas pousser dans l’eau pour te propulser, pour gagner de la vitesse après chaque coup de bras. Et malheureusement, si tu as une amplitude qui est très grande, mais que tu n’es pas efficace à chaque coup de bras, lorsque tu pousses sous l’eau, eh bien, c’est inutile. Une erreur qu’on retrouve souvent justement chez les débutants, c’est d’avoir le poignet qui soit mou, qui soit détendu, alors qu’en réalité, si tu veux être performant lorsque tu appuies sous l’eau, ton poignet, il doit être bien verrouillé. Mais attention, c’est le poignet qui est verrouillé, si tu as les mains qui sont verrouillées, qui sont fermes ou pire encore dans cette espèce de forme de cuillère, tu ne vas pas être efficace du tout, parce que ta surface d’appui ici, elle va être très réduite et donc, tu vas perdre, en fait, beaucoup de résistances, parce que lorsque tu appuies sous l’eau avec tes mains, l’objectif, c’est d’avoir un maximum de résistances, sur lesquelles tu vas pouvoir te propulser.

Enfin, par rapport à l’orientation des appuis, souvent ce qu’on retrouve, c’est quelqu’un qui va aller chercher très loin devant et quand il va appuyer, eh bien, il va appuyer d’abord vers le bas, puis vers le milieu et enfin vers l’arrière. Ça veut dire que toute cette première partie, elle n’est pas efficace. Si tu dois retenir une chose, chacun de tes appuis doit être orienté de façon à ce qu’il te permette de te propulser vers l’avant. Ça veut dire que tes appuis doivent être orientés en permanence vers l’arrière, pour pouvoir te propulser vers l’avant.

Et le problème qui vient s’ajouter à ça, lorsque tu pousses vers le fond, eh bien, que ça va entraîner forcément un mouvement inverse. Donc, ta tête, ton corps vont se propulser vers le haut et donc à chaque fois que tu vas pousser de cette façon, finalement, tu vas faire ce qu’on appelle le bouchon. Tu vas monter et descendre et ça va créer encore davantage de résistances.

Donc, comme tu as pu le comprendre ici, il y a beaucoup de facteurs en natation qui influencent ton efficacité. Et un petit changement, par exemple pour l’amplitude, peut avoir des conséquences derrière sur tes appuis ou sur, faire le bouchon ou des conséquences qui finalement sont beaucoup plus importantes qu’en apparence. Ça signifie aussi que n’importe quel conseil n’est pas forcément adapté à ta situation. Et si tu appliques les conseils pas forcément dans le bon ordre, avec une méthode qui est déstructurée, eh bien, probablement que tu n’auras pas des résultats escomptés, aussi rapidement en tous cas, que tu le souhaiterais. C’est pourquoi nous on t‘a proposé de te mettre un programme qui est focalisé vraiment sur le mouvement des bras en natation, qui est simple, qui est étape par étape et surtout, qui suit une logique de progression qui est claire.

Alors si tu veux le rejoindre, tu peux cliquer juste ici.

 

Et si cette vidéo t’a plus, je t’invite à nous laisser un like, en appuyant sur le bouton juste en dessous et à nous mettre en commentaire, quels sont aujourd’hui, ou quel est aujourd’hui, ton principal défaut, celui sur lequel tu aimerais travailler selon toi.

Abonnez vous

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites. Clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.