TRIATHLON | Est-ce vraiment UTILE de travailler ses BATTEMENTS de jambes en NATATION ?

triathlon battements de jambes natation

Et toi, tu galères peut-être en battements de jambes ?

Soit, et bien, tu fais du surplace, ou bien tu avances à deux à l’heure.

Et du coup tu te dis peut-être bien que ça ne sert à rien de travailler tes battements de jambes en triathlon, puisqu’après tout tu as la combinaison de triathlon, et que tu vas très bien flotter avec.

C’est une interrogation légitime, et d’ailleurs je remercie Cédric pour avoir posé la question dans le groupe Facebook Nageurs 2.0. C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous tous dans ce groupe !

Et d’ailleurs, si tu ne l’as pas encore rejoins, tu peux le faire en cliquant juste ici, tu es le bienvenue, c’est gratuit ! Mais pense à bien répondre aux trois questions avant d’entrer, ça nous permet de faire le tri.

Les battements de jambes en triathlon c’est parti !

Pourquoi les nageurs de fond ne les utilisent presque pas !?

On voit souvent chez des nageurs de fond une utilisation limitée, voir inexistante des battements de jambes. Et même sur des distances plus courtes, on voit parfois des battements de jambes qui ne sont là uniquement pour équilibrer le corps, et Laure Manaudou en est un excellent exemple avec son battement de jambes minimaliste.

Pourquoi ?

Car les battements de jambes, ils sont énergivores. En effet, tes muscles des jambes sont volumineux, alors, pour être actionnés, ils ont besoin de consommer beaucoup d’oxygène et en plus de cela, et bien, la propulsion au niveau de tes jambes est bien moins efficace que celle au niveau de tes bras.

Trop d’énergie dépensée pour trop peu de vitesse créée

Et donc, le ratio entre l’énergie qui est dépensée, d’un côté et puis la vitesse qui est générée en contrepartie, est très défavorable aux jambes comparé aux bras. Ainsi, sur une longue distance mieux vaut ne pas faire trop de battements de jambes, sous peine, et bien, d’exploser physiquement et donc d’être vite asphyxié.

Donc, les battements de jambes ne servent à rien ?

On pourrait donc facilement penser que ça ne sert à rien… Et que les nageurs de fond ne les travaillent jamais à l’entrainement en natation. Ou pire, qu’ils sont tous mauvais en battements de jambes. Et pourtant, ce n’est pas le cas, car même un fondeur travaille régulièrement ses battements de jambes.

Pourquoi ?

Faire peu de battements de jambes, mais efficaces !

D’abord pour l’efficacité du geste, c’est le plus évident. Car si un seul battement de jambes est capable d’équilibrer ton corps, alors il est nécessaire qu’il soit très efficace. Autrement, tu crées un déséquilibre dans l’eau et donc des résistances, ainsi, tu vas perdre de la vitesse et de l’énergie inutilement.

La deuxième raison ?

La tactique !

Indispensables pour l’eau-libre !

Et donc, si tu as déjà pratiqué une compétition en eau libre, tu as peut-être tenté de suivre le train qui était imposé par un nageur devant toi ou bien dans un groupe de nageurs, alors à ce moment-là, tu l’as probablement déjà constaté. La course ne se fait pas sur une allure régulière ! Il y a des changements de rythme et des changements de vitesse, il y a de nombreuses accélérations, par exemple avant chaque obstacle, pour prendre une meilleure position ou bien, lorsque tu veux décrocher un adversaire qui profite de ta vague pour se reposer.

Et si toi aussi, tu veux performer en natation, en eau libre ou bien en triathlon, et bien, tu dois aussi être capable d’imprimer de brusques changements de vitesse, d’être capable d’accélérer lorsque tu as besoin, par exemple de prendre le meilleur sur tes adversaires ou bien de sortir d’un groupe de nageurs qui est trop remuant à ton goût.

De bons battements pour une bonne accélération !

Mais comment peux-tu accélérer sans avoir des battements de jambes qui sont efficaces ?

Alors, bien entendu, tu peux toujours essayer de pousser de plus en plus fort sur tes bras, ou bien d’augmenter la fréquence de mouvement sur tes bras. Pourtant, tu iras toujours moins vite que quelqu’un qui va avoir une fréquence de jambes beaucoup plus élevée, plus efficace et qui va en plus, le combiner avec cette technique sur les bras.

Et si aujourd’hui tu as des battements qui ne sont pas efficaces, on t’a préparé un programme spécial, pour mettre fin aux jambes qui coulent, juste ici.

Si l’eau est chaude : pas de combinaison…

Et si, lors de ton épreuve, l’eau est chaude et que les combinaisons sont interdites, et bien tu auras un avantage important sur 90% de tes concurrents qui ont des problèmes et qui galèrent avec leurs battements de jambes, car leurs jambes risquent de couler et leur épreuve de natation va être un calvaire.

Si tu as de bons battements, personne ne va te tirer les pieds

Enfin au départ d’un épreuve musclée, comme celle de l’Embrunman, avoir de bons battements de jambes et plus généralement, une technique de natation bien maîtrisée te permettra d’accrocher le bon wagon sans trop te faire chahuter et ainsi lancer ton épreuve sur de bons rails, en évitant, et bien, de te faire attraper et tirer les pieds par tes concurrents.

 

J’espère que cet article t’a plu, si c’est le cas, abonne-toi en cliquant sur le bouton s’abonner juste en dessous, c’est super important si tu veux ne plus rien rater !Abonnez vous

Laisse-nous également un commentaire, pour nous dire si tu penses qu’aujourd’hui tu travailles suffisamment tes battements à l’entraînement et puis, quelle solution tu as mis en place pour les travailler.

 

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*