Comment nager VITE en crawl | 3 idées reçues (la seconde va te surprendre)

comment nager vite en crawl

Aujourd’hui, on est 10 000 (abonnés Youtube), alors merci à tous !

Comment nager vite en crawl ? Aujourd’hui on va voir 3 idées reçues pour aller plus vite dans l’eau et pour gagner en vitesse en crawl, qui sont communes à beaucoup de nageurs.

Et si aujourd’hui tu es débutant en natation ou que tu stagnes malgré tes entrainements, je t’invite à télécharger la méthode crawl 2.0 qui est gratuite, pour t’améliorer techniquement en crawl.

T’es prêt ? Allez c’est parti !

Comment nager plus vite ?

Utiliser les plaquettes

La première chose qui vient à l’idée, c’est d’utiliser des plaquettes. Et bien entendu, tu vas pousser plus fort et puis tu vas aller plus vite à condition que tu aies de la force.

Et généralement, quand on a de mauvais appuis, et bien on se dit que les plaquettes vont nous aider à les améliorer. Mais en réalité, ce n’est pas exact, en fait c’est même plutôt faux. Puisque lorsque tu vas enfiler tes plaquettes, et bien tu vas avoir une surface d’appuis qui va être importante au niveau de tes mains et donc tu vas vraiment te concentrer sur la propulsion avec tes mains, tu vas appuyer sur la surface des mains. Et en réalité, lorsque tu n’as pas de plaquettes, lorsque tu fais du crawl et que tu veux aller vite et bien tu vas appuyer à la fois sur les mains, mais aussi sur les avant bras, et en fait, c’est le combo, à la fois de ces deux surfaces, donc tu as une grande surface d’appuis, qui va te permettre d’aller rapidement vers l’avant.

Enfin, troisième chose, si ton mouvement de propulsion avec tes bras, il n’est pas bien en place, ou bien si tu fais des distances qui sont trop importantes, genre 1500m avec les plaquettes, j’en ai déjà vu, je te rassure ! Et bien, tu risques de te blesser et c’est particulièrement vrai si tu as déjà les épaules fragiles, et là c’est carrément la case tendinite qui t’attend après ça !

Les séries à fond

La deuxième chose, c’est nager à fond. Et là, on va te parler, bah par exemple de quelques séries qu’on a pu déjà croiser sur le groupe Facebook « Nageurs 2.0 ». D’ailleurs, si tu ne l’as pas encore rejoins, c’est le moment, tu peux le faire ici.

Alors, une série qu’est-ce que c’est ? Une série c’est une suite de longueurs, qu’on va enchaîner, qui va correspondre finalement à un thème précis, alors ça pourrait être une série aérobie ou ça pourrait être une série technique, par exemple, et cette série là, en fait, le point commun souvent c’est qu’il y a un temps de récupération précis et puis des longueurs qui vont s’enchaîner. Alors, un exemple de série concret, vraiment pour que tu puisses comprendre, par exemple, un 8x50m avec 15 secondes de récupération, et tous les 50m doivent être effectués le plus vite possible. Alors, on peut te présenter ça comme de la vitesse, parce que tu es à fond et parce que, bah voilà, 50m ça n’a pas l’air très long. Pourtant, ça ça ne travaille pas du tout la vitesse, c’est plutôt quelque chose qui est orienté sur des aspects physiologiques.

En effet, avec ce genre de série, et bien 50m finalement c’est suffisamment long pour que, lorsque tu es à fond, il y ait une réaction d’acidité dans tes muscles, une acidose qui se produit, donc ça va te brûler, tu vas très vite le ressentir. Et puis, avec des temps de récupération qui sont assez courts, puisque 15 secondes, mais même si on mettrait 30 secondes, voilà ce ne serait pas suffisant pour pouvoir récupérer de cet effort. Et donc, tu vas enchaîner les longueurs, et ta technique, au fur et à mesure, elle va très probablement se dégrader, puisqu’avec l’acidité qui va se créer, et bien tu vas devenir de moins en moins lucide. Et donc ça va être de plus en plus difficile techniquement, de maintenir un niveau de nage correct ! Donc ce type de série, c’est plutôt, nous, ce qu’on appelle, dans le milieu de la natation, une série lactique. Alors, si tu n’es pas clair vis à vis de ça, tu peux télécharger mon tableau de zones, justement où j’explique en détails les différentes zones d’entraînement et puis les différentes séries qui y correspondent.

Les éducatifs

Troisième idée reçue, ce sont les éducatifs, pour travailler la technique et gagner surtout en vitesse ! La technique, justement, on en parle très souvent sur la chaîne Mon Coach de Natation et d’ailleurs si tu n’es pas abonné, je t’invite à le faire en cliquant tout de suite, en dessous, sur le bouton s’abonner.

Abonnez vous

Alors, c’est essentiel de travailler la technique pour progresser, et aujourd’hui c’est quelque chose qui est en train de se démocratiser, même dans les clubs de triathlon, et du coup c’est vraiment une très bonne chose ! Mais, pour travailler la technique vraiment efficacement, il faut travailler de manière qualitative. Du coup, si toi tu veux travailler ta vitesse et bien il faudrait plutôt le faire sur 10 ou 15m, ça paraît très court, mais justement, ça va te permettre de travailler ton explosivité et puis, sur ce type d’effort, qui est bah justement, très court, tu vas pouvoir techniquement mettre en place des choses et justement être très précis et donc très qualitatif, on y revient encore.

Or, parfois, on peut voir qu’il y a certains exercices qui sont pas vraiment qualitatifs, par exemple, un 4x50m en godilles, alors la godille, c’est ce que tu peux voir juste ici, c’est un exercice où tu viens travailler tes appuis, ça sollicite énormément tes avant bras. Pourtant, si tu fais 4x50m, et que tu n’as pas un niveau déjà très élevé, et même pour quelqu’un qui a un très bon niveau, généralement, on ne fait pas ce genre de chose. Et bien, rapidement tes avant bras vont chauffer, ils vont même surchauffer et du coup, tu vas te débrouiller pour trouver des solutions qui sont moins sollicitantes, moins douloureuses et ton travail, il va être de moins bonne qualité. Et il en va de même pour tes épaules, qui sont normalement extrêmement sollicitées lorsque tu fais des godilles, et qui là, risques de souffrir un peu…

 

Donc, si tu as aimé cet article, je t’invite vraiment à laisser un commentaire pour nous le dire, juste en dessous, et dis nous aussi quelle genre de série tu serais prêt à mettre en place pour travailler ta vitesse et surtout en suivant le mot d’ordre : qualitatif !

 

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.