VIRAGE NATATION | Comment réussir son virage brasse ou son virage papillon ?

virage_natation

Alors, si je fais 200m et que je gagne 4 secondes par virage dans un bassin de 25m. Combien de temps aurai-je gagné à la fin de ma course ? Ok, tu as 4 minutes, tu mets la réponse en commentaire.

Ok maintenant, on peut voir comment gagner ces fameuses trois ou quatre secondes à chaque virage en brasse ou à chaque virage en papillon.

On va voir quand même rapidement dans cette vidéo, quelles sont les règles de la fédération. Comment on peut un peu s’en arranger et surtout quelle est l’erreur la plus commune qu’on peut retrouver même chez des nageurs qui sont parfois confirmés, lorsque tu veux faire un virage qui soit le plus rapide possible en brasse ou le virage le plus rapide possible en papillon.

Et si justement tu veux être le plus efficace possible, la technique tu dois la mettre en place dès maintenant et tu peux le faire en crawl en téléchargeant ici ma méthode crawl 2.0 pour apprendre à nager longtemps sans s’essouffler.

Tu es prêt ? C’est parti !

On va voir tout de suite comment réussir son virage brasse ou son virage papillon. Mais si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner là, en cliquant sur le bouton juste en dessous pour rejoindre la chaîne « Mon coach de natation » et ne plus rien rater de toutes nos nouvelles vidéos.

Toucher à deux mains, simultanément

Premier point, vis-à-vis de la réglementation, alors c’est assez clair et en même temps on peut jouer un peu avec la réglementation, puisque tu dois toucher avec les deux mains simultanément. Donc là-dessus, il n’y a pas moyen de bouger, par contre, ce qui est écrit c’est que tu dois avoir les mains soit au-dessus de l’eau soit en dessous de l’eau ou soit au niveau de l’eau. Et à ce moment-là, ce n’est pas précisé exactement comment elles peuvent être positionnées. Donc tu peux toucher, comme un bébé, avec les deux mains côte à côte, ou bien tu peux le faire de manière un peu plus subtile, pour gagner quelques précieux centièmes, en touchant avec les mains qui sont directement posées sur le côté, pour finalement préparer ton virage et tourner beaucoup plus rapidement.

Se retourner de la bonne façon

La deuxième façon de gagner du temps, pour ton virage brasse ou en papillon, c’est dans le prolongement de ce qu’on vient de voir. Donc, au moment où tu vas devoir te retourner pour repartir, en fait vers l’avant, à ce moment-là, tu as deux façons de le faire, et la mauvaise, c’est de le faire finalement en allant en arrière, en reculant. Donc, tu vas avoir ton dos qui va se heurter à une importante masse d’eau, tu vas perdre du temps finalement à ce moment-là.

Le moyen le plus efficace, ça va être de pivoter. Donc pour offrir une moins grande résistance et donc pour gagner un maximum de temps au moment de ta rotation.

Faire une coulée de 15m en ondulations

Donc là, on vient de voir deux moyens de pivoter et donc de virer plus vite. On va voir maintenant la troisième façon, et là, on va se concentrer sur finalement la deuxième partie du virage, donc la coulée et la coulée en papillon elle est assez simple, puisque il n’y a qu’une seule règle à suivre, c’est de sortir avant la ligne des 15m. Comme tu peux le voir dans la vidéo, avec Taki, notre coach 2.0, qui sort vraiment à la limite des 15m, on peut le voir au niveau de sa tête. Et à ce moment-là, si tu es efficace, comme on a pu le voir dans une vidéo précédente, sur les ondulations, et bien, tu gagnes énormément de temps. Alors, ça demande quand même d’avoir des capacités d’apnée finalement, des capacités en hypoxie qui sont importantes.

Faire une coulées brasse réglementaire

En revanche, pour la coulée en brasse, il n’y a pas de limite de distance, alors si tu es japonais, tu vas très loin, tu vas au-delà des 15 m. En revanche, tu as une limite au niveau des mouvements que tu peux effectuer. Tu as le droit à une ondulation de type dauphin, donc une ondulation comme en papillon. Et ensuite, tu as le droit à un ciseau de jambes et un mouvement de bras. Un mouvement de bras qui est complet et qui peut aller jusqu’aux cuisses. Tu peux placer ces mouvements dans l’ordre que tu veux, donc en règle générale ça se passe de cette façon, au moment de la coulée, tu vas d’abord effectuer cette première ondulation de type papillon, puis tu vas faire cette traction sur les bras jusqu’aux cuisses, et enfin, tu vas faire ce ciseau de jambes lorsque tu vas ramener tes bras devant.

Bon, en réalité lorsque tu te retrouves dans les bulles les arbitres, ils le voient pas, mais il y a beaucoup de gens qui placent deux voire trois ondulations, mais bon pas vu pas pris !

 

Alors, j’espère que tu as aimé cet article, si tu as appris des choses nouvelles, n’hésite pas à mettre cette vidéo un maximum en avant. Et puis, dis-moi en commentaire, si tu comptes désormais faire des virages réglementaires en brasse ou en papillon, ou si tu as l’intention de continuer à tricher dans les bulles.

 

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*