Ondulations natation | Comment faire la sirène ou le dauphin ?

ondulations natation

Tu as déjà remarqué les nageurs et les nageuses qui ondulent dans la ligne d’à côté comme des dauphins, ou bien même peut-être que à la télé, tu as vu les nageurs être capable de faire des coulées avec des ondulations à toute vitesse.

Et ils font ça avec tellement de facilité que tu t’ai dis, moi aussi, je vais essayer.

Et évidemment, pas avec les mêmes résultats, toi quand tu le fais, tu te dandines dans l’eau comme un petit ver qui n’est pas dans son élément et finalement tu n’avances pas… Le pire dans tout ça, c’est que ce n’est même pas vraiment difficile d’apprendre les ondulations, en tout cas ça ne demande pas de savoir bien nager. Ce que ça demande, c’est de la coordination et éventuellement quelques petites astuces techniques.

Pour la technique, si tu cherches les bonnes astuces et les bons gestes techniques en crawl, tu peux télécharger gratuitement ma méthode en cliquant ici ou directement dans la description. Tu es prêt ? C’est parti !

On va voir tout de suite, comment faire des bonnes ondulations en natation. Mais si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner à la chaîne « Mon Coach de Natation», qui est aujourd’hui, la première chaîne francophone sur la natation, un grand merci à vous, abonne-toi en cliquant sur le bouton ci-dessous pour rejoindre les nageurs malins.

On fait la sirène, pas le cheval

Et la première chose que tu dois savoir pour réussir des ondulations en natation, c’est d’avoir les pieds qui sont symétriques. Alors, s’ils ne sont pas symétriques, ça va donner quelque chose comme ça, où au moment de tes ondulations, tu as un pied après l’autre, on dirait un petit cheval dans l’eau. Ça ne fonctionne pas comme ça, les ondulations, tu dois bien avoir les deux pieds qui appuient simultanément et qui viennent fouetter l’eau pour te propulser vers l’avant.

Evite les résistances en étant coordonné(e)

La deuxième chose qui est essentielle, pour réussir les ondulations en natation, c’est d’être capable de maîtriser la coordination entre le mouvement du bassin et la tête. Parce que, lorsque tu veux faire des ondulations qui sont très efficaces et que tu veux aller très vite, tu dois nécessairement garder ta tête et tes épaules bien fixes. Donc, ça doit bouger le moins possible, pour justement éviter de créer des résistances. Donc l’objectif, c’est d’être le plus hydrodynamique possible. Et en contrepartie, de l’autre côté, ton bassin, lui doit bouger énormément, il doit aller très vite et pour justement créer ces ondulations et derrière avoir ce mouvement de fouet avec les pieds, qui vont te permettre de te propulser.

Assouplir le bassin

On va justement maintenant parler du troisième point et se focaliser davantage sur ce mouvement de bassin. Ça te demande d’avoir une certaine souplesse, parce que si tu veux avoir des ondulations qui soient efficaces, il va falloir que ton bassin bouge de haut en bas, ou d’avant en arrière, ça dépend du plan dans lequel tu te places. Et ça requiert réellement une souplesse au niveau du bassin et des hanches et d’être capable de contracter fortement aussi tes abdominaux pour faire bouger justement ton bassin.

Les ondulations plus rapides que les battements ?

Et c’est vraiment essentiel, pour toi, de maîtriser les ondulations en natation, parce que lorsque tu vas effectuer une coulée, c’est beaucoup plus rapide d’effectuer des ondulations, comme tu peux le voir ici, en comparaison par exemple des battements lorsque Camille, elle effectue les deux, tu peux le voir, elle va beaucoup plus vite en ondulations qu’en battements.

Faire la sirène pour apprendre les ondulations

Et je ne te laisse pas comme ça, j’imagine bien qu’aujourd’hui peut-être que tu n’es pas très très bon en ondulations, si c’est le cas et que tu veux bien débuter, voici un exercice facile à mettre en place, qui va te permettre de progresser pour les ondulations (voir la vidéo). Et le plus simple pour commencer, c’est de garder ses mains le long du corps. Donc, tu vas pouvoir onduler et amorcer ce mouvement d’ondulations avec la tête. Je sais, ce n’est pas comme cela qu’on le réalise pour être le plus efficace possible, mais pour débuter, c’est plus facile d’amorcer le mouvement avec la tête, pour comprendre justement cette ondulation, et puis, cette variation de haut en bas que tu dois faire avec ton bassin. Donc, tu vas simplement pouvoir t‘équiper en plus de ça de palmes courtes, ce qui va encore plus, faciliter ta propulsion et donc te permettre d’appréhender un petit peu plus les sensations de glisse, qui ne sont pas évidentes surtout lorsqu’on est débutant.

 

J’espère que cet article t’a plu et que tu as appris des choses, si c’est le cas, dis-le nous en commentaire ou parles-en à ton entourage. On te remercie déjà pour ça et dis-nous aussi, en commentaire, combien de mètres tu es capable de parcourir en ondulations donc, en faisant la sirène ou en faisant le dauphin et quelle distance tu es capable de faire sous l’eau ?

 

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.