La PIRE erreur en natation et triathlon

entrainement natation triathlon

La pire erreur que tu peux commettre pour préparer ton triathlon ou plus généralement, comment progresser en natation pour le triathlon sans passer des heures dans l’eau. Et dans cette vidéo, je m’entretiens avec Nicolas, préparateur mental et ancien triathlète de haut-niveau, c’est un peu notre tonton du triathlon, car il a participé au tout premier IronMan de Nice.

Dans cette vidéo, on te partage notre philosophie de l’entraînement et Nicolas, spécialiste de vélo avec la chaîne mon coach de vélo, a une analyse très proche de la mienne et qui va, finalement, à contre courant de ce qu’on peut retrouver souvent dans les clubs de triathlon.

Allez, t’es prêt ? C’est parti !

Je te partage dans un instant notre entretien, mais si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner et à rejoindre les milliers de nageurs 2.0, et pour ça, rien de plus simple, c’est gratuit, il suffit de cliquer sur le bouton s’abonner en dessous de la vidéo, et tu vas pouvoir rejoindre les nageurs malins.

Surtout, si tu veux progresser en natation, j’ai préparé la méthode crawl 2.0, c’est gratuit, tu peux la télécharger en dessous dans la description, une suite de 5 vidéos pour progresser en crawl, et surtout avoir les bases techniques.

 

Je te laisse donc profiter de notre entretien avec l’expert et je te retrouve tout de suite après.

 

Thomas : Donc on avait une deuxième question, de Nathalie, alors Nathalie elle a un cas qui est un peu similaire à celui de Camille, puisqu’elle débute aussi en triathlon, ça fait 2 mois qu’elle s’est inscrit dans un club, donc à l’heure actuelle, elle s’entraîne deux fois par semaine en natation, une fois avec le club, et puis une fois toute seule de son côté. Et voilà, elle a aussi le sentiment de stagner, et voilà ce qu’elle m’a donné comme précision et qui était assez intéressant j’ai trouvé, c’est qu’en triathlon et toute seule, souvent elle nage autour de 3000m à chaque fois par séance. Donc pour une débutante, qu’est-ce que tu lui recommanderais? Enfin, moi ça me paraît déjà beaucoup, de mon côté, 3000m honnêtement, quand t’es nageur débutant, ça fait déjà pas mal de volume, qu’est-ce que toi t’en penses par rapport à ça, même si tu fais du triathlon, même si tu envisages de faire beaucoup de distances, est-ce que tu penses que ce n’est pas un peu trop?

« en natation on est sur de la technique, sur la glisse »

Nicolas : Oue, on pense la même chose, alors, on le sait, le volume en natation, comme en triathlon d’ailleurs, c’est une légende, c’est un mythe, franchement ça sert à rien, en natation je pense encore plus que les autres, je dirais s’il y a un sport où on peut faire du volume c’est le vélo par exemple, si tu fais 3, 4h c’est beaucoup moins fatiguant. Par contre, la course à pieds, et encore plus la natation, on est sur de la technique, sur la glisse. Un jour, j’ai un de mes entraîneurs qui m’avait fait une belle image, j’espère que ça parlera à tout le monde, il me dit «  tu sais un bateau, c’est pas son moteur qui le fait avancer, parce que regarde les gros chalutiers, il ont un énorme moteur, mais ils avancent doucement, par contre les petits bateau qui sont des cigares, ils n’ont pas besoin d’autant de puissance et ils vont très vite. » Donc dans l’eau, ce qui fait avancer vite, c’est la glisse, c’est la forme.

Thomas : Oui la glisse.

Nicolas : Donc, ce qu’il faut regarder le plus, à mon sens, c’est de faire le moins d’éclaboussure possible, donc avoir beaucoup plus de feeling, de glisse, travailler la technique.

« essayez d’être un beau trimaran »

Thomas : La technique, on y revient aussi, comme tout à l’heure avec Camille, la technique, la glisse, c’est vraiment les points essentiels que vous devez mettre en place à l’entraînement, même si vous faites du triathlon, tu l’as dit, c’est un mythe le volume, je pense que si on doit retenir quelque chose Nathalie, le volume c’est un mythe, concentre toi vraiment à 2000% sur la technique, sur la glisse. Super ton image là, je pense qu’on va la ressortir peut-être dans une autre vidéo, l’image du bateau, pensez-y ne soyez pas un gros chalutier dans l’eau et essayez plutôt d’être un beau trimaran.

Nicolas : Oue, ah quel poète !

 

J’espère que tu as apprécié cet entretien vidéo, si c’est le cas, ou si tu as appris des choses, n’hésite pas à me laisser un like, un pouce bleu, en appuyant juste en dessous de la vidéo.

 

Et surtout dis moi en commentaire si tu as le sentiment de faire trop d’entraînements, trop de volume  et de ne pas travailler assez la technique.

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


cinq + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.