Comment bien SE DIRIGER en EAU LIBRE | Triathlon | Ironman

Aujourd’hui, on voit les 3 erreurs qui pourrait te freiner, les 3 erreurs que tu peux faire lorsque tu veux t’orienter en eau libre, que ce soit pour un triathlon ou que ce soit pour un Ironman. Ou même une simple épreuve d’eau libre. Je vais essayer de te donner les 3 erreurs qui te pénalisent lorsque tu fais une épreuve en eau libre.

Mais je ne vais pas en rester là, je vais aussi t’aider puisque je vais te donner la technique qui selon moi est la plus efficace pour bien s’orienter et se diriger sur une épreuve d’eau libre.

Comment bien se diriger en eau libre ?

Aujourd’hui je ne te fais pas la vidéo de monsieur tout le monde sur Youtube. Je ne te fais pas les 3 pire erreurs que tu puisses commettre en eau libre. Ou les 3 erreurs qui pourraient te coûter la vie.

Attends..

En fait si, c’est exactement ce que je vais faire.

Aujourd’hui, du coup, on voit les 3 erreurs qui pourrait te freiner, les 3 erreurs que tu peux faire lorsque tu veux t’orienter en eau libre, que ce soit pour un triathlon ou que ce soit pour un Ironman. Ou même une simple épreuve d’eau libre. Je vais essayer de te donner les 3 erreurs qui justement, qui t’empêchent, qui te freinent et qui te pénalisent surtout lorsque tu fais une épreuve en eau libre.

Mais je ne vais pas en rester là, je vais aussi t’aider puisque je vais te donner la technique qui selon moi est la plus efficace pour bien s’orienter, pour bien se diriger sur une épreuve d’eau libre.

Grâce à cette technique de nage tu vas être capable de t’orienter efficacement, de te diriger efficacement mais pas seulement. Ça va éviter aussi de dépenser inutilement ton énergie. Et ça, ça peut être particulièrement utile, surtout si tu as du vélo ou bien de la course à pied qui t’attend après.

Ami triathlète t’es prêt ? allez c’est parti !

On va voir tout de suite comment bien se diriger en eau libre, mais surtout, surtout si tu ne veux pas progresser en natation, si tu ne veux pas progresser et que tu veux stagner en eau libre, je t’interdis de t’abonner à la chaîne moncoachdenatation parce que voilà tu risques de progresser ! Et ce n’est vraiment pas ce que tu as envie bien évidement.

Et reste bien jusqu’à la fin parce que j’ai un super CADEAU pour toi

Allez c’est parti pour les 3 erreurs pour se diriger en eau libre

Et on commence tout de suite avec l’erreur numéro 1

Erreur numéro 1 : Ne pas regarder où tu vas !

Ça peut te paraitre évident mais je vois encore des nageurs qui vont nager et se comporter comme à la piscine. Ils vont enchainer les coups de bras, ils vont regarder le fond du lac ou de la mer et ils ne vont jamais relever la tête pour se diriger.

Ils en vont la relever que très rarement et puis ils vont se rendre compte qu’ils ont fait des détours. Parce que si déjà tu parcours 1800m au lieu de 1500, et si déjà la natation c’est pas ton point fort, ça va savérer très compliqué pour ton épreuve d’eau libre. Au moins ça n’arrive pas aux débutants qui se lancent en brasse parce que du coup ils sont obligés de sortir leur tête tout le temps.

Mais il y a une autre fausse bonne raison de ne pas regarder où tu te diriges en eau libre.

Et cette raison c’est de faire confiance aux autres.

C’est de se dire je vais prendre la vague, je vais coller le nageur qui est devant moi ou à coté de moi et je vais lui faire confiance aveuglement. À ce moment tu te dis je n’ai pas besoin de regarder ou je vais puisque je fais confiance à celui qui est à côté de moi et si il fait un détour parce qu’il n’est pas capable de bien se diriger en eau libre. Et bien à ce moment là tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même.

Donc surtout regarde toujours bien où tu te diriges en eau libre parce que, que tu sois en mer ou que tu sois dans un lac il n’y a pas de ligne de fond il n’y a pas de couloir mais ce qui est important c’est de ne pas regarder n’importe comment :

L’erreur numéro 2 : Regarder et respirer devant en même temps

Et si tu respires devant en même temps que tu regardes par exemple tous les 3 coups de bras tu vas forcément t’épuiser très vite et ne pas faire long feu au moment de la course. Et pour t’illustrer ça en image, Camille notre coach 2.0 s’est gentiment mise à l’eau ici à Punta Cana, et évidement pas besoin de combi. Et comme tu peux le voir ici, Camille va profiter du moment où elle sort la tête devant pour respirer. Elle va le faire tous les 3 coups de bras.  Cette technique de nage c’est pas que tu dois complètement l’éliminer, mais tu dois l‘utiliser au minimum. C’est à dire dans les moments un peu clés de la course.

C’est à dire à l’approche d’une bouée ou bien à l’approche de l’arrivée ou dans un moment un peu tendu quand il y a beaucoup de monde et que tu veux essayer de trouver une solution pour sortir par exemple du peloton.

Si tu veux PROGRESSER en crawl c’est ici

Et maintenant on passe à l’erreur numéro 3

Dans des conditions météo difficiles, respirer en crawl peut s’avérer pénible, voir même un vrai calvaire

L’erreur numéro 3 justement c’est par rapport à la météo. Comme tu peux le voir derrière MARIA est passé cette semaine et quand tu as une météo qui est orageuse. Peut être pas au point de vue d’un ouragan mais quand tu as une météo qui est orageuse et que tu es en mer ou sur un lac tu commence à avoir de la houle et beaucoup de vague il peut s’avérer déjà très pénible de nager en crawl, et l’erreur justement c’est de subir les éléments. Car dans des conditions météo difficiles, respirer en crawl peut s’avérer pénible, voir même un vrai calvaire. Et l’erreur hein vraiment, c’est de ne pas s’adapter aux conditions météo, de ne pas s’adapter à l’environnemental, et donc de subir vraiment les éléments au moment de ta course.

Au contraire, tu peux tirer parti de cette situation à ton avantage. J’irai même plus loin en insistant sur le fait que tu dois utiliser les vagues pour te faciliter la tâche, pour te rendre la situation beaucoup plus facile lorsque tu veux respirer en crawl et lorsque tu veux te diriger en eau libre. Alors je n’ai pas d’exemple vidéo pour t’illustrer ça, parce que du coup l’ouragan c’était un peu trop fort pour aller filmer en mer, mais sache une chose, il est beaucoup plus facile de respirer et de s’orienter lorsque tu es au sommet d’une vague, que lorsque tu es dans le creux.

D’une part, parce que tu as une meilleure visibilité au sommet de la vague, et deuxièmement parce que la vague va te pousser vers le haut et vers l’avant, et donc grandement te faciliter la tâche.

Et si tu veux en savoir plus sur l’eau libre j’ai résumé dans un ebook : Eau Libre mode d’emploi, toutes les astuces que j’ai pu récupérer, tu peux les retrouver dans le groupe Facebook Nageurs 2.0, je t’ai mis en dessous, dans la description, le lien pour y accéder.

Maintenant laisse-moi te présenter la pépite du jour dans cette vidéo :

La technique la plus économe pour nager le crawl et bien se diriger en eau libre – sans s’épuiser inutilement

L’intérêt ici de cette technique, c’est de ne pas avoir besoin de sortir la tête jusqu’au menton, elle va sortir la tête très brièvement en plus, donc elle va passer très peu de temps en déséquilibre, cette technique elle va donc minimiser le moment où tu n’as pas la tête, le tronc et le bassin alignés, et donc elle va pouvoir conserver un maximum de vitesse tout au long de sa nage. Et surtout, Camille est capable de s’orienter efficacement, alors mets moi un gros pouce bleu si cette technique te plait et si tu as envie de l’essayer.

Et dis moi en commentaire si tu as déjà fais un détour, parce que tu suivais quelqu’un ou parce que tu étais dans un peloton ou bien si tu as déjà bu la tasse à cause d’une grosse vague qui arrivait sur le côté.

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


six + 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.