L’épreuve de sélection du GIGN, de la légion et des commandos

La nage à la Légion étrangère. Si tu prépares ton entrée à la légion, aux commandos ou au GIGN, et que tu veux mettre toutes les chances de ton côté pour les épreuves de natation, je vais te donner dans cette vidéo tout ce qu’il faut savoir pour te faciliter la tâche !

L’épreuve de sélection du GIGN, de la légion et des commandos

Sache que l’épreuve de sélection de la Légion ou du GIGN, intègre une partie de natation dans leurs sélections de recrutement, et d’après ce que j’ai pu trouver, il existe trois exercices principalement dans les tests de recrutement du GIGN ou de la Légion. Parmi ces trois épreuves de nage à la Légion ou au GIGN, il y a, premièrement, une épreuve d’apnée, deuxièmement, une distance de 100m à parcourir avec un barème de temps, et troisièmement, une épreuve de nage avec un handicap. Aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais te donner un maximum de conseils pour passer plus facilement chacune de ces épreuves. T’es prêt ? Allez c’est parti

On va voir ensemble les différents conseils et astuces pour réaliser le plus facilement possible ces trois épreuves, mais avant ça, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à t’abonner immédiatement en cliquant sur le bouton, ça va me permettre de faire davantage de contenu et de produire des vidéos de meilleure qualité.

Allez, on commence avec la première épreuve : l’apnée.

Alors, il s’avère que pour le GIGN, ce serait sur une distance de 50m et pour la Légion, ce serait une dizaine de mètres. Le maître mot pour réaliser une apnée le plus longtemps possible, c’est se détendre, c’est vraiment essentiel ! Tu vas vraiment devoir te relâcher, te relaxer avant d’entamer cette apnée, ça va te permettre de consommer beaucoup moins d’oxygène. En te détendant, tu vas faire baisser ton rythme cardiaque, et ainsi tu vas pouvoir aller plus loin et plus longtemps au moment de tes apnées.

Deuxièmement, au moment où tu vas prendre ton inspiration, ce que je te recommande, c’est d’abord de bien vider tes poumons une première fois, d’inspirer complètement et de le refaire une deuxième fois, tu vas de nouveau bien vider tes poumons et inspirer complètement.

Contrôle ton diaphragme

Alors, pour bien vider ses poumons, c’est là que c’est le troisième point qui est important, on va le faire en vidant bien l’air qui est dans la partie basse des poumons, et pour faire ça, c’est un peu comme au yoga, tu vas devoir souffler avec le ventre, tu vas de voir rentrer le ventre, c’est vraiment pour pouvoir expirer la totalité de l’air qui peut être dans tes poumons, donc l’air résiduel, va vraiment falloir venir pousser très fort avec le ventre pour le serrer et le rentrer un maximum.

Enfin, quatrième point, par rapport à tes déplacements sous l’eau, ça ne sert à rien de vouloir aller le plus vite possible ! Tu peux penser que d’aller très vite, ça va te permettre bah justement, de rester moins longtemps sous l’eau et de pouvoir durer moins longtemps en apnée, mais c’est en fait une erreur de débutant, parce que si tu veux aller le plus loin possible, il va falloir t’économiser un maximum, et donc comme on la dit, être bien détendu et également faire les mouvements amples, lents et d’être le plus efficaces possible à chaque mouvement.

La glisse plutôt que la vitesse : soit efficace a chaque mouvement

Ce que tu peux faire, c’est effectuer justement ces mouvements en brasse ou bien les faire un peu comme ici avec Tristan, donc tu vas venir, pousser fort avec tes mains, et venir faire une ondulation. Alors, attention, vraiment l’objectif, c’est de chercher à glisser, là il est encore assez rapide, il met quand même beaucoup de fréquence, tu peux le faire encore plus doucement, pour essayer d’aller encore plus loin et de durer beaucoup plus longtemps dans ton apnée.

Enfin, cinquième chose, je te conseille de rester le plus au fond du bassin possible, parce que ça t’évitera de te faire disqualifier si jamais t’avais un pied ou une main qui sortait de l’eau, si t’avais nagé trop près de la surface. Attention cependant, à ne pas faire d’hyper-ventilation, c’est un truc en apnée qui est assez connu, les apnéistes justement professionnels, c’est ce qu’ils font régulièrement, c’est un truc que je te déconseille vraiment de faire, parce que en fait, c’est l’alerte que ton corps va recevoir lorsque tu n’as plus d’air, et tu es en train d’exploser les barrières en faisant cette technique, et du coup, c’est comme ça qu’on arrive à faire une syncope au moment où on fait une apnée.

Entraine-toi dès ce soir !

Et si tu veux mettre les apnées en place tout de suite, tu peux t’entraîner chez toi, dès ce soir, ne serait-ce que dans ton bain ou dans une bassine, il suffit simplement de te concentrer justement sur les choses dont je t’ai parlé, se détendre un maximum, prendre une grande inspiration, ça va pouvoir te permettre de travailler sur ce travail de respiration du diaphragme, avec le bas du ventre et sur le fait de te détendre un maximum. Je me répète hein, mais vraiment se détendre c’est la clé de la réussite en apnée. N’oublie quand même pas de te déplacer à la piscine au moins une fois avant l’épreuve pour te tester sur tes déplacements, parce que ça va quand même vachement t’aider.

Le 100m nage libre

On passe maintenant au 100m nage libre, chronométré, avec un barème pour les performances, si tu veux le faire le plus rapidement possible, bien évidemment il faut que tu le nages en crawl, si tu veux progresser ou si tu ne maîtrises pas encore bien le crawl, j’ai fait une petite série de cinq vidéos gratuites à ce sujet, que tu peux télécharger en dessous dans la description. Et si tu ne veux pas t’entraîner en crawl, voilà tu peux aussi le faire en brasse si tu sens que tu vas plus vite, ou bien le faire sur le dos, pour être sur de pouvoir respirer lorsque tu es dans la piscine. Je peux le faire en pap(illon)? Bon elle est un peu insolente, mais bon… Allez on passe à la suite.

Les pieds et les mains attachés !?

Troisième épreuve, et là c’est l’épreuve qui est un peu fun justement, l’épreuve qui a un peu fait la réputation justement de ce genre de tests en natation, l’épreuve pieds et poings liés, et à ce moment là, il y a quand même trois façons de le faire, mais il y en a quand même une qui est vachement plus facile que les autres, et on va en parler tout de suite.

Donc premièrement, tu peux faire le choix de le faire sur le ventre, là comme tu peux le voir avec Camille qui a simplement les poings attachés, elle est en battements et elle arrive à respirer assez facilement en sortant la tête devant, maintenant pour certains qui sont des nageurs peut-être moins expérimentés, ça va peut-être être plus difficile de le faire de cette façon, parce qu’au moment où tu vas relever la tête devant, finalement tes jambes vont s’enfoncer et tu vas te retrouver à être dans une position presque verticale, ce qui n’est pas du tout efficace pour avancer et se déplacer en natation.

Tu peux également le faire, toujours sur le ventre, et choisir de respirer sur le côté, un peu comme en crawl, dans ce cas là, effectivement c’est plus facile, tu risques moins d’avoir les jambes qui coulent et qui s’enfoncent, mais ça va demander quand même une certaine maîtrise de la natation, une certaine maîtrise éventuellement du crawl, et c’est peut-être pas la situation la plus facile. Et particulièrement, si tu as en plus d’avoir les poings attachés, et que tu as les pieds attachés, et dans ces cas là, tu vas te retrouver comme Tristan ici, un peu à galérer dans l’eau à faire des ondulations là, on dirait un petit asticot, c’est franchement pas la solution la plus facile !

La solution la plus facile

La solution la plus facile, c’est celle-ci, de te mettre sur le dos, tu as les voix aériennes dégagées, donc le nez et la bouche peuvent te permettre de respirer super facilement, et à ce moment là, que tu ai seulement les mains attachées, comme Camille, ou que tu ai les poings et les pieds attachés, comme Tristan, voilà il va suffire finalement, tu n’as plus qu’a te concentrer sur tes déplacements et tu ne te préoccupes quasiment plus du tout de ta respiration.

Donc si tu as les pieds détachés, tu vas pouvoir faire des battements, comme tu as pu le voir avec Camille, en revanche, s’ils sont attachés, la seule et unique solution pour te déplacer ce sont les ondulations. Et là, comme tu peux le voir, les ondulations c’est un mouvement qui part bien justement du bassin, et tu vas venir effectuer un fouet avec le dessus des pieds à chaque fois.

Je te conseille de t’entraîner en amont, au moins t’entraîner sur les ondulations, même si tu n’as pas les pieds et poings attachés quand tu veux te tester, il suffit vraiment de te mettre sur le dos et d’essayer d’onduler avec les mains le long du corps par exemple, ça peut être une excellente façon de t’entraîner et de te préparer justement à cette épreuve de sélection pour le GIGN ou pour la Légion. Et en plus de ça, les ondulations c’est le meilleur moyen d’avoir un super six pack pour l’été !

Ce que tu dois retenir pour briller

Allez, je résume tout de suite, pour l’apnée, le plus important, c’est de se détendre un maximum avant d’entamer ton apnée et de rester bien détendu sous l’eau. La deuxième chose, au moment où tu vas vouloir faire ton épreuve pieds et poings liés, je te conseille de bien la préparer en amont et de travailler sur tes ondulations, et de le faire sur le dos. Et enfin, troisième chose, pour le crawl, je t’ai gardé un petit cadeau, tu vas pouvoir le télécharger tout de suite à la fin de cette vidéo. Allez bonne chance soldat !

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.