La technique des battements en crawl : 5 choses à savoir !

Est-ce que tu as les jambes qui coulent lorsque tu nages ? Ou bien même, est-ce que tu avances super lentement lorsque tu fais des battements avec la planche ? Peut-être même que tu fais du sur-place ? Alors, je vais te donner les 5 choses à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl. T’es prêt ? C’est parti !

La technique des battements en crawl : 5 choses à savoir !

On va voir tout de suite, les 5 choses à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl. Mais avant ça, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite tout de suite à t’abonner en cliquant sur le bouton juste en dessous, comme ça tu vas recevoir absolument toutes mes vidéos et surtout, ça va me permettre de grandir, ça va me permettre de créer du contenu de meilleure qualité et plus souvent. Et reste bien jusqu’à la fin, parce que j’ai une surprise pour toi.

Oublie toutes ces habitudes de terrien

Allez c’est parti ! Première chose à savoir, et même essentielle, pour avoir une bonne technique de battements en crawl, il ne faut pas faire du vélo, ni de la course à pied, quand tu es dans l’eau. Il faut vraiment que tu oublies toutes ces habitudes de terrien, il faut que tu partes vraiment sur de nouvelles bases et ça veut dire qu’il ne faut pas ceci :

C’est-à-dire comme ici Camille, notre coach 2.0, nous fait une très belle démonstration de vélo dans l’eau, elle est en train de pédaler. Donc elle a les genoux pliés, elle a les chevilles qui sont remontées, et comme tu peux le voir, ce n’est pas du tout efficace. Il ne faut surtout pas non plus, faire de la course à pied, dans ce deuxième exemple, tu peux le voir, elle est un peu en train de donner des coups de talons. Donc elle donne des coups de talons, elle a les chevilles, à nouveau, qui sont relevées, et ce n’est pas du tout efficace. Ça c’est vraiment les deux choses à bannir, si tu veux vraiment avoir des battements efficaces.

Tu dois effectuer un mouvement de fouet avec le dessus du pied

On en vient donc, du coup, à la deuxième chose à savoir, qu’est-ce qu’il faut faire pour avoir des battements de jambes efficaces. Très important, il va falloir avoir les pieds pointus, donc comme on dit aux enfants, l’inverse de flex, donc tu as les pieds relevés donc c’était dans les mauvais exemples, et là c’est d’avoir les pieds pointus pour venir faire un fouet avec le dessus du pied.

Je te le montre tout de suite dans cet exemple, et comme tu peux le voir justement ici, Camille a les pieds qui sont donc bien tendus, la cheville est relâchée, et à chaque fois elle vient donner un petit coup de fouet avec le dessus du pied. La deuxième chose qui est importante, c’est que là comme tu peux le constater, sa fréquence de battements est régulière, donc elle fait des petits mouvements, elle n’est pas en train de faire des immenses mouvements, très forts, etc, elle fait des petits mouvements qui sont bien réguliers et elle conserve ce rythme pendant toute la durée de la nage.

Une cheville souple pour avoir une meilleure amplitude

Troisième chose à savoir pour avoir une bonne technique de battements de jambes, il te faut avoir la cheville souple, parce que plus ta cheville sera souple, plus tu auras une grande amplitude à chaque fois avec ton pied, qui va venir fouetter l’eau. Donc ça va te permettre d’avoir un plus grand trajet moteur, ça va te permettre d’être plus efficace au moment de tes battements et donc pour travailler la souplesse de ta cheville, je te propose un exercice qui est très simple.

Dans cet exercice, pour venir assouplir tes chevilles, il suffit simplement de t’asseoir avec les talons qui soient sous tes fesses et tu vas devoir, normalement, sentir un étirement sur le dessus du pied et qui va remonter légèrement jusqu’au tibia. A chaque fois que tu vas t’asseoir, au départ ça va peut-être tirer beaucoup, et puis si t’es déjà souple bah ça va très peut tirer. Et puis au fur et à mesure, si tu veux progresser et donc gagner en amplitude et gagner en souplesse et élasticité de la cheville, il va falloir que tu viennes relever les genoux, peu à peu, et tu vas sentir que ça va étirer encore d’avantage sur le dessus du pied.

Economise ton énergie

Après la cheville, on va remonter un petit peu plus, et on va aborder la partie sur les jambes, c’est justement le quatrième point, la quatrième chose à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl. Les jambes, comme tu le sais peut-être, ce sont des très gros muscles, qui sont très volumineux et ce sont même les plus gros muscles de ton corps.

Ça signifie que quand tu vas utiliser tes jambes, tu vas consommer beaucoup plus d’énergie que si tu utilisais tes bras. Alors, si comme je te l’ai dit tout à l’heure, avoir une fréquence de jambes très régulière est essentielle pour être efficace justement en crawl, cela ne veut pas signifier qu’il faut avoir une fréquence très élevée.

Si tu fais énormément de battements, et que tu vas très vite dessus, tu vas consommer énormément d’énergie. Alors, bien évidemment, si tu en train de sprinter, il va falloir mettre toutes tes ressources à disposition, en action, pour aller le plus vite possible, mais si tu veux durer et tu veux parcourir une très longue distance, il vaut mieux économiser justement ton énergie, et ça signifie qu’il faut donc utiliser tes jambes un minimum pour pouvoir durer.

Travaille spécifiquement tes battements à chaque séance

On en vient donc à la cinquième chose à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl. Alors, en natation, il n’y a pas de secret, si tu veux avoir une bonne technique de jambes, il faut travailler !

Ça signifie qu’à chaque séance, à chaque fois que tu vas te rendre à la piscine et que tu vas aller nager, tu vas devoir te placer une série de jambes à la fin (ou au début). Une série de jambes de 300m ou de 500m où tu vas effectuer uniquement des battements, et tu vas te concentrer justement sur les battements. Alors, tu peux faire tes battements sur le ventre ou sur le dos, tu peux alterner les deux, ça va te permettre de varier un peu, si tu veux progresser à la fois en crawl et à la fois en dos.

Tu peux également utiliser du matériel, alors bien souvent, on va utiliser une planche pour avoir les mains devant qui soient occupées, et surtout on va pouvoir ajouter, si on veut, des palmes pour augmenter la résistance ou pour travailler d’avantage tes muscles, mais tu peux tout à faire choisir de travailler seulement avec une planche et de travailler tes battements avec tes pieds à nus.

Enfin, ce qui peut être intéressant justement quand tu travailles tes battements dans une série, c’est de travailler sur différentes allures, tu pourrais travailler par exemple 25m en battements en sprint, donc le plus vite possible, ça va te faire travailler la qualité de tes battements et surtout la vitesse de tes battements donc être capable de créer énormément d’énergie avec tes jambes, mais c’est très usant. Et puis, tu vas pouvoir travailler tes battements peut-être sur 50 ou 100m, à une allure régulière, sans aller vraiment à fond, et donc pouvoir t’économiser d’avantage. Je tiens quand même à te prévenir, moi quand je fais des battements, ça me chauffe les jambes, et je déteste ça.

On récapitule l’essentiel de ce que tu dois retenir

Allez, on récapitule donc ensemble les 5 choses à savoir pour avoir une bonne technique de battements en crawl :

  • n°1, les choses à ne pas faire, donc ce n’est ni du vélo, ni de la course à pieds.
  • n°2, les battements c’est un mouvement de fouet avec le dessus du pied.
  • n°3, pour avoir une efficacité optimale, il faut avoir les chevilles le plus souple possible, pour gagner en amplitude.
  • n°4, on a dit effectuer des battements avec une fréquence qui soit la plus régulière possible, mais ça veut dire que si tu veux durer dans l’effort, il va falloir diminuer cette fréquence, avoir une fréquence assez basse, pour pouvoir économiser ton énergie.
  • n°5, il n’y a pas de mystère, si tu veux avoir une bonne technique de jambes en natation, il faut travailler régulièrement, avec ou sans matériel, pense à toujours placer une série de jambes dans ta séance.

Et toi ! Quelle est ta plus grande difficulté !?

Si tu as apprécié les 5 choses à savoir dans cette vidéo, appuie sur le pouce bleu, et j’aimerai savoir, dans les commentaires quelle est ta plus grosse difficulté ? Est-ce que tu as les chevilles raides ? Est-ce que tu as les jambes qui coulent ? Est-ce que tu as du mal à enchaîner les longueurs lorsque tu fais des battements ? Ou tout simplement, est-ce que, comme moi, tu n’aimes pas ça ?

Pour te perfectionner encore plus en crawl, je t’ai préparé une série de 5 vidéos gratuites, clique sur le lien pour les recevoir et les consulter. Et rejoins le club des nageurs 2.0 en t’abonnant à la chaîne !

Apprendre à nager le crawl
Apprendre à nager le crawl

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*