Nager vite en crawl

On va aborder ensemble le thème de la vitesse en crawl et si tu ne te sens pas capable d’aller plus vite, ou si lors de tes entraînements tu ne cherches jamais à aller le plus vite possible, même sur une courte distance, alors cet article est fait pour toi. Ici, je vais te donner trois exercices et conseils techniques pour aller plus vite en crawl.

Travailler ta vitesse en crawl est essentiel :

Aujourd’hui, on va tenter de répondre ensemble à la question comment nager plus vite en crawl. Et pour ça, on va aborder ensemble le thème de la vitesse en crawl et si tu ne te sens pas capable d’aller plus vite ou si lors de tes entraînements tu ne cherches jamais à aller le plus vite possible même sur une courte distance, alors cette vidéo est faite pour toi. Pour t’aider, je vais te donner trois exercices et conseils techniques pour aller plus vite en crawl.

Tu es plutôt 2 CV ou Ferrari ?

Allez on va donc aborder ensemble aujourd’hui le thème de la vitesse en crawl, mais si ce n’est pas déjà fait, je t’invite immédiatement à t’abonner en appuyant sur le bouton juste ici pour ne plus rien rater de notre actualité.

Bon maintenant, je vais essayer de te faire comprendre en quoi est-ce que c’est important et même essentiel de travailler sa vitesse en crawl. Et pour ça, rien n’est plus parlant qu’un exemple concret, imaginons que tu sois une voiture, imaginons que tu t’entraînes régulièrement et toujours à la même vitesse, tu vas donc augmenter ton réservoir, si tu étais une voiture, tu pourrais aller très loin, très longtemps. En revanche, si tu ne travailles jamais ta vitesse, c’est comme si tu ne travaillais pas sur ton moteur, ça veut dire que tu vas pouvoir aller très loin, très longtemps, mais pas très vite, un peu comme si t’étais une 2CV finalement. Travailler la vitesse, ça va être un peu comme si tu travaillais sur ton moteur, si t’augmentais la puissance de ton moteur, et donc faire de toi plutôt que d’être une 2CV, faire de toi une Ferrari. J’espère qu’avec cet exemple, les choses sont désormais beaucoup plus claires.

L’astuce pour travailler sa vitesse : les palmes

Maintenant, laisse-moi te présenter un accessoire qui va te permettre de travailler ta vitesse de manière très intéressante. Cet accessoire, ce sont les palmes, en effet lorsque tu vas nager avec des palmes, dès lors qu’elles seront à tes pieds et que tu vas mettre un peu de fréquence, tu vas nager beaucoup plus vite. C’est ce qu’on appelle en natation, la survitesse. Utiliser des palmes pour travailler ta vitesse a donc un intérêt puisque, ça permet pour toi de garder de bons appuis sur l’eau avec tes mains, malgré une vitesse qui est plus importante que celle à laquelle tu es accoutumé(e).

Une séance à mettre en place dès demain !

Pourtant, si tu te rappelles ce que je t’ai dit précédemment, on ne va pas travailler la vitesse sur des longues distances, on va la travailler sur de très courtes distances, sur 10, 15 mètres, voire 25 mètres, mais on ne va pas aller au-delà pour travailler la vitesse.

Je te donne maintenant un exemple de série qui va te permettre de solliciter ta vitesse maximale, lors d’un entraînement en natation. Dans cette série, tu vas faire 8 fois 50 mètres, et tu vas travailler 4 fois les départs et 4 fois les arrivées. Alors cette série de 8 fois 50 mètres est décomposée en deux blocs de 4 fois 50 mètres. Le premier bloc, tu vas l’effectuer avec des palmes et le deuxième, qui est exactement le même, tu vas le faire sans les palmes. Dans ce premier et dans ce deuxième bloc, tu vas faire 2 fois 50 mètres avec un départ le plus vite possible sur 10 ou 15 mètres, et ensuite, tu vas finir le 50 mètres en souple. Et ensuite, sur les deux derniers 50 mètres, tu vas faire le 50 mètre en souple et tu vas faire les 15 ou les 10 derniers mètres, le plus vite possible.

Lorsque tu vas avoir des palmes, tu vas aller très vite et donc tu vas pouvoir te concentrer sur le mouvement de tes bras pour les faire tourner vite et tout en prenant beaucoup d’eau. Quand tu vas enlever tes palmes, en revanche, tu vas aller moins vite, tu vas devoir essayer de conserver cette fréquence très rapide de bras que tu as soutenue dans le bloc précédent, tout en conservant des appuis solides et en appuyant très fortement sur l’eau, jusqu’à la cuisse, c’est important. Enfin, je te conseille de placer cette série à la fin de ta séance. Tu vas pouvoir te concentrer sur la vitesse et ensuite, tranquillement, finir avec 100 mètres ou 200 mètres souple pour te détendre, pour récupérer et pour un retour au calme avant de sortir de l’eau.

Varie tes entraînements en plaçant les séries de vitesse à différents moments…

Je te conseille d’essayer de travailler ces séances de vitesse parfois en début d’entraînement, après l’échauffement et parfois à la fin de l’entraînement, après tes grosses séries. C’est intéressant de procéder comme ça, tu vas pouvoir avoir des sensations qui sont très différentes, tu vas être beaucoup plus performant en début de séance, et tu vas vraiment avoir un travail plus qualitatif en début de séance. En revanche, en fin de séance, tu vas être fatigué, mais ça va t’apprendre à quand même travailler ta vitesse et avoir de bons appuis et à rester concentrer malgré la fatigue.

Si cette vidéo t’a plu et que tu veux m’aider, je t’invite à laisser un like en appuyant sur le pouce bleu juste en dessous, et à la partager à tes amis pour la diffuser à un maximum de personnes. Si tu as des questions, je t’invite à les laisser en commentaires juste en dessous de la vidéo, j’y répondrai, ou sur notre page Facebook moncoachdenatation.

Enfin, si tu veux te perfectionner en crawl, je t’ai laissé un cadeau que je t’envoie directement par email pour recevoir ma méthode en 5 étapes pour apprendre à nager le crawl plus vite et plus longtemps.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*